Ligue 1 : Le PSG n'a pas eu le temps de douter

Voir le site Téléfoot

RTX4XHLN
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-02-17T18:16:41.544Z, mis à jour 2018-02-17T18:21:57.847Z

Après sa défaite contre le Real Madrid en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a relevé la tête en Ligue 1. Si tout n’a pas été simple pour le PSG, son potentiel offensif a fait la différence.

La réaction du PSG était très attendue après la victoire du Real Madrid contre le club parisien en Coupe d’Europe. La réception du RC Strasbourg en championnat offrait une double possibilité de revanche pour les Parisiens dans la mesure où ils retrouvaient la première formation qui les a battus en Ligue 1. Et les leaders du championnat ne se sont pas manqués.


Un quatuor offensif au rendez-vous

Côté parisien, Unai Emery avait décidé d’opérer plusieurs changements. Angel Di Maria remplaçait Kylian Mbappé dans le onze de départ, alors que Julian Draxler était titularisé au milieu de terrain aux côtés de Lassana Diarra et Lo Celso, tandis que Thiago Silva débutait en défense. Malgré un début de match à leur avantage, l’arrière garde parisienne se laissait surprendre sur une très belle combinaison alsacienne. Lancé sur le côté droit, Lala centrait pour Jean-Eudes Aholou  dont la reprise du gauche sans contrôle trompait Areola (0-1, 6ème minute).

Mais malgré cette ouverture du score rapide, Paris n’avait pas le temps de douter, Julian Draxler égalisant presque dans la foulée d’une jolie frappe croisée du gauche (1-1, 10ème minute). Seulement 10 minutes plus tard, c’est Neymar, très en jambes comme à son habitude qui donnait l’avantage à Paris. Dans la surface, dans un angle très fermé, il se joue de toute la défense strasbourgeoise pour inscrire le deuxième but de Paris (2-1, 20ème) Et 3 minutes plus tard, c’est Di Maria qui profitait d’une nouvelle erreur de la défense Strasbourgeoise (3-1, 23ème).


Et bien sûr Cavani…

Si Strasbourg a su se montrer sur coup de pied et sur quelques contres, c’est bien Paris qui a eu le contrôle de la rencontre lors de ses 45 premières minutes même privés de Kylian Mbappé suspendu et avec Adrien Rabiot resté sur le banc. Si Di Maria (63ème) et Neymar (65ème) étaient proches de définitivement tuer la rencontre, c’est Bahoken pour Strasbourg qui a un temps relancé le match (3-2, 67ème).

Mais une nouvelle fois, le PSG n’a pas eu le temps de douter. Pastore, tout juste rentré en jeu, a lancé Edinson Cavani à la limite du hors-jeu qui est venu tromper Oukidja d’une très belle balle piquée (4-2, 73ème). Six minutes plus tard, l’Uruguayen profitait d’une ouverture fantastique de Neymar pour inscrire sa seconde réalisation de l’après-midi  d’un joli lob (5-2, 79ème). Le score aurait pu être plus lourd pour les Alsaciens, mais Di Maria n’a pas pu profiter d’un travail remarquable travail de Neymar (83ème). Cette victoire convaincante du club de la capitale leur permet de bien finir la semaine et de démontrer que sur le sol français, qui plus est au Parc des Princes, il s'agit de l'équipe à battre.