Ligue 1 : le PSG s’en sort de justesse face à Nancy

Voir le site Téléfoot

Edinson Cavani   PSG
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-04T18:14:05.211Z, mis à jour 2017-03-04T19:24:15.759Z

Avant son déplacement au Camp Nou pour finir le travail en C1, le PSG a eu toutes les peines du monde à s'imposer au Parc face à Nancy.

Le PSG ne pourra retenir que les trois points acquis non sans difficulté de la réception de Nancy. Un penalty litigieux accordé à Serge Aurier a permis à Edinson Cavani d’inscrire le seul but du match.

R.A.S. en 1ère mi-temps

Privé de beaucoup de ses joueurs en forme et de certains de ses titulaires, le PSG a globalement affiché un visage bien pale face à Nancy, un adversaire plus qu’à sa portée. Comme il y a quinze jours face à Toulouse, les Parisiens se sont heurtés à une équipe regroupée et disciplinée, les empêchant d’emballer rapidement la rencontre. Elle aura finalement mis une mi-temps entière à démarrer. Après la pause, le schéma attaque-défense s’est mis en place mais les hommes d’Unai Emery ont eu toutes les peines du monde à trouver la faille, soit par maladresse, soit parce que les Nancéiens ont été solides.

Pas loin de la défaite

Le PSG a même frisé la correctionnelle sur un contre d’école de Nancy à trois contre deux emmené par Ait Bennasser. Mais Busin a heurté les deux poteaux de Trapp, qui était archi battu sur cette occasion opportuniste. Dans la foulée, Serge Aurier a parfaitement joué le coup dans la surface adverse, forçant l’arbitre à siffler un penalty sans doute très discutable que Cavani ne s’est pas fait prier de transformer (80e). Cruel pour des Nancéiens qui ont bousculé les Parisiens. Ces derniers ont connu une dernière frayeur sur une frappe de Youssouf Hadji flirtant avec la lucarne de Trapp et qui aurait été synonyme de match nul.

Pression sur Monaco et Nice

Cette nouvelle victoire permet à Paris de continuer sa lutte pour le titre avec Monaco et Nice, les deux clubs étant dans l’obligation de gagner. On évitera en revanche de se souvenir du contenu de cette rencontre dans laquelle les Parisiens ont été moins écrasants et flamboyants que depuis le 1er janvier. La prochaine échéance les enverra à Barcelone pour terminer le boulot en huitième de finale de la Ligue des Champions.