Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Le Classico pour Paris, Bordeaux s'accroche et Nantes chute

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-05T21:56:00.000Z, mis à jour 2015-04-05T22:23:15.000Z

Le PSG s'est adjugé le Classico contre l'OM ce dimanche soir au Vélodrome, lors du dernier match de la 31ème journée de Ligue 1 (2-3). Le club de la capitale reste leader, tandis que l'OM voit sa place sur le podium en danger. De son côté, Bordeaux reste en course pour l'Europe après sa victoire face à Lens (2-1) et Caen surprend Nantes (1-2).

37 buts ont été inscrits lors de ce 31ème volet du championnat ! L'OM s'est incliné face au PSG dans le Classico, Lyon n'a pas lâché à Guingamp et Monaco cède du terrain, sans perdre de vue son objectif du podium.

Monaco 1-1 Saint-Étienne

Le club de la Principauté a manqué une belle opportunité de se rapprocher du podium, avec ce match nul concédé à domicile face à un concurrent direct. Les Stéphanois ont eu le mérite d’ouvrir la marque à l’heure de jeu par Erding de la tête. Mais le vice-champion de France a rapidement égalisé grâce à l’entrée en jeu quelques instants auparavant d’Anthony Martial, en grande forme actuellement. Pas de changement au classement, mais l’ASM devra impérativement gagner son match en retard mardi prochain face à Montpellier à domicile pour espérer accrocher une place sur le podium.

Guingalp 1-3 Lyon

Quand Nabil Fékir et Alexandre Lacazette sont en forme, tout va bien pour l’OL. Le club rhodanien s’est imposé sans trop de difficultés en terre bretonne, grâce notamment à des buts de leur duo magique. Njie a inscrit le troisième but des Gones. Réduits à dix pendant la seconde période après l’expulsion de Kerbrat, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont quand même trouvé la faille à dix minutes du terme par Beauvue, pour son douzième but de la saison. Au classement, l’OL reprend provisoirement la tête avec deux longueurs d’avance sur le PSG, tandis que le vainqueur de la Coupe de France tâtonne en milieu de tableau.

Lille 3-1 Reims

Le LOSC a décroché sa troisième victoire consécutive à domicile en venant à bout d’une formation rémoise à la peine. Corchia a rapidement ouvert la marque (18ème minute), puis Origi (48ème), qui a loupé un penalty et Roux (72ème) ont donné plus d’ampleur au succès nordiste en seconde période, malgré la réduction du score de De Préville (52ème). Au classement, les hommes de René Girard occupent le 8ème rang avec 44 points, tandis que ceux de Jean-Luc Vasseur pointent à la 16ème place avec 35 unités.

Lorient 0-3 Rennes

Il n’y a pas eu de match entre les deux clubs bretons au stade du Moustoir. Les Rouge et Noir n’avaient plus marqué au moins trois buts depuis la 2ème journée. Mexer (17ème minute), Armand (43ème) et Doucouré (50ème) ont permis à l’équipe de Philippe Montanier de remonter provisoirement à la 9ème place du classement avec 42 points. En revanche, les Merlus de Sylvain Ripoll, toujours 17ème, gardent leurs deux longueurs d’avance sur la zone rouge.

Metz 3-2 Toulouse

Le stade Saint-Symphorien attendait ça depuis cinq mois, soit la 12ème journée et une victoire contre Caen (3-2). Dans ce duel entre mal classés, ce sont les Lorrains qui ont eu le dernier mot. Le club d’Albert Cartier peut tirer un grand coup de chapeau à Modibo Maïga, auteur d’un triplé (25ème, 42ème et 54ème minute). Malgré Ben Yedder (22ème) et Doumbia (90ème), les hommes de Dominique Arribagé restent 18ème avec deux points de retard sur Lorient. Metz respire légèrement, avec cette 19ème position provisoire avec 26 points.

Montpellier 3-1 Bastia

Menés pendant une demi-heure par un but de Sio (35ème minute), les Héraultais ont rectifié le tir lors des vingt dernières minutes de la partie, grâce à trois buts, dont les deux premiers sur penalty, signés Barrios (69ème), Mounier (71ème) et Sanson (91ème). Ce succès des hommes de Rolland Courbis leur offre provisoirement la 6ème place avec 48 points, en attendant leur match de retard à Monaco mardi prochain. De leur côté, le club corse reste au 13ème rang, avec 37 unités.

Nice 2-2 Évian TG

Ce partage des points doit faire beaucoup de mal à la formation azuréenne de Claude Puel, car sans ce but contre son camp de Gomis (78ème minute), Alexy Bossetti et Valentin Eysseric, les deux buteurs du soir, auraient pu entrer provisoirement dans la première moitié du tableau Au final, les Aiglons restent au 12ème rang avec 38 points, soit deux de plus que leur adversaire savoyard (14ème). Mais le club de Nounkeu, auteur de l’ouverture du score (18ème), ne possède que quatre longueurs d’avance sur le premier relégable.

Bordeaux 2-1 Lens

Le RCL éprouvera sans doute beaucoup de regrets sur cette rencontre où il tenait un match nul mérité, après avoir eu le courage de revenir rapidement au score grâce à Chevarria (86 minute). Cinq minutes plus tôt, c’est Mariano qui avait permis aux Girondins d’ouvrir la marque à cause d’une erreur de Baal. Mais les hommes de Willy Sagnol trouvaient les ressources pour aller chercher la victoire dans le temps additionnel par l’intermédiaire de Maurice-Belay (93 minute). Cette victoire permet aux coéquipiers de Carrasso de prendre la 6 place avec 51 points et de rester dans la course à l’Europe. En revanche, la formation d’Antoine Kombouaré, lanterne rouge avec 25 unités, pointe à neuf longueurs du premier non-relégable.

Nantes 1-2 Caen

Le Stade Malherbe de Caen n’avait jamais gagné sur la pelouse de la Beaujoire. C’est désormais chose faite. Le club normand, mené dès la 11 minute avec le but de Bedoya, a décroché sa victoire dans les dix dernières minutes de jeu. D’abord sur un penaty concédé par Audel et transformé par Sala (80), puis dans le temps additionnel grâce à un coup franc de Lemar (92minute). Au classement, les Canaris restent 10 (40 points) mais voient leur adversaire revenir à deux longueurs (12).

Marseille 2-3 Paris SG

Le Classico a tourné à l'avantage du double champion de France en titre. Pourtant, les hommes de Laurent Blanc, qui a perdu David Luiz et Thiago Motta sur blessure, sont rentrés au vestiaire en étant menés 2-1, grâce à un doublé d'André-Pierre Gignac. Blaise Matuidi a été l'auteur de l'égalisation. Mais dès le début de la seconde période, le Paris Saint-Germain a comblé son retard sur l'Olympique de Marseille. D'abord par Marquinhos (49ème) puis par Morel contre son camp (51ème). À noter après le coup de sifflet final le carton rouge pour André Ayew. Au classement, le club de la capitale, leader de la Ligue 1, totalise 62 points, tandis que les Phocéens sont relégués à conq longueurs et voient leur 3ème place menacée par l'AS Monaco, qui compte un match de retard à jouer mardi soir face à Montpellier au Louis-II.

Classement après la 31ème journée :

1. Paris Saint-Germain 62 points (+28)

2. Lyon 61 points (+35)

3. Marseille 57 points (+28)

4. Monaco 54 points (+14) (-1 m)

5. Saint-Étienne 53 points (+13)

6. Bordeaux 51 points (+2)

7. Montpellier 48 points (+9) (-1m)

8. Lille 44 points (+3)

9. Rennes 42 points (-6)

10. Nantes 40 points (-7)

11. Guingamp 39 points (-11)

12. Caen 38 points (+1)

13. Nice 38 points (-4)

14. Bastia 37 points (-6)

15. Évian TG 36 points (-14)

16. Reims 35 points (-16)

17. Lorient 34 points (-10)

18. Toulouse 32 points (-19)

19. Metz 26 points (-19)

20. Lens 25 points (-21)