Ligue 1 : en s'imposant à Caen, l'OM met la pression sur Lyon et Monaco

Voir le site Téléfoot

Florian Thauvin   OM
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-01-20T09:02:56.035Z, mis à jour 2018-01-20T09:02:58.807Z

Sans forcément briller, Marseille a répondu présent pour battre Caen en ouverture de la 22e journée de Ligue 1.

L'Olympique de Marseille n'a jamais eu besoin d'appuyer sur l'accélérateur pour s'imposer sur la pelouse de Caen. Grâce à un penalty de Dimitri Payet et un but sublime de Florian Thauvin, le club phocéen reprend provisoirement la deuxième place et ne manque pas l'occasion de mettre la pression sur Lyon, qui reçoit Paris dimanche soir, et Monaco, dans l'obligation de gagner pour ne pas être décroché.

Un match tranquille

L'Olympique de Marseille aura attendu longtemps avant de faire plier la défense de Caen. Insipide en première mi-temps, la rencontre a pris une tournure favorable aux hommes de Rudi Garcia quand Dimitri Payet a transformé un penalty obtenu par Bouna Sarr pour une faute évitable de Bessat (56e). Une double libération puisque les deux derniers avaient été manqués par Florian Thauvin (contre Rennes) et Valère Germain (contre Strasbourg). Sûrs de leurs forces et jamais mis en difficulté par l'équipe adverse, les Olympiens ont ensuite déroulé et Florian Thauvin a pu inscrire un deuxième but avec une belle frappe du pied gauche (74e). C'était sa 50e réalisation en Ligue 1. Une belle ligne dans une carrière.

12e clean sheet

Vendredi soir, l'Olympique de Marseille en a profité pour signer son 12e clean sheet de la saison en championnat. Une preuve que sa réussite du moment - cinquième victoire de rang toutes compétitions confondues - est basée sur une solidité sans faille. D'ailleurs, le club n'a pas encore encaissé un seul but en 2018. Ce qui fait dire à Rudi Garcia, "On voit que l’on a l’habitude de jouer tous les trois jours. On fait un boulot extraordinaire à la préparation physique, cela nous aide à remporter ce genre de victoires. J’ai beaucoup aimé la seconde période. On a un peu l’impression, et pourvu que cela dure, que l’on est en mode rouleau compresseur et que, de toute façon, ça va passer à un moment ou un autre. Cela est dû à l’implication des garçons".

La pression est sur Lyon et Monaco

Grâce à ce succès, Marseille prouve une nouvelle fois qu'il faudra compter sur lui pour le sprint menant aux places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions. Provisoirement deuxièmes, les Phocéens mettent un coup de pression à l'Olympique Lyonnais, qui accueille le PSG en clôture de la 22e journée, et Monaco, qui doit se refaire face à Metz après deux matches nuls de rang.