Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Saint-Etienne chute face à Caen, Lyon enchaîne face à Metz

Voir le site Téléfoot

RTSSV18
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-02-26T18:03:01.976Z, mis à jour 2017-02-26T18:03:03.633Z

Grâce notamment à un Depay virevoltant, Lyon s'est fait plaisir face à Metz (5-0). Quelques heures après la défaite de Saint-Etienne à domicile (0-1)...

Les rivaux lyonnais et stéphanois n’ont pas connu le même dimanche à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1. Dominateurs mal payés, les Verts ont chuté face à Caen.

Dominer n’est pas gagner

Saint-Etienne a appris à ses dépends que dominer n’était pas gagner. Et la défaite, concédée sur sa pelouse face à des Caennais obligés d’empocher un maximum de points pour se maintenir, fait mal dans la course à l’Europe. C’était un match à ne pas perdre et il fallait désigner un vainqueur. Les Verts de Christophe Galtier avaient mis les ingrédients pour l’emporter tant ils ont nettement dominé à Geoffroy-Guichard. Mais il a manqué de l’efficacité et de la consistance aux attaquants alignés au coup d’envoi. En face, Caen a joué crânement sa chance et a puni l’ASSE sur une contre-attaque conclue par une tête plongeante de Ronny Rodelin (33e). Éliminés de la Ligue Europa cette semaine par Manchester United, les Verts ont essayé de renverser la vapeur en passant à une défense à trois après la pause. Mais la tactique n’a pas fonctionné.

Au classement, Caen, fort de son deuxième succès de rang, s’offre de l’air. Le Stade Malherbe compte désormais quatre points d’avance sur Dijon, barragiste. Saint-Etienne, de son côté, guettera le résultat entre le PSG et Marseille. En cas de victoire olympienne, les Verts tomberont à la septième place, à trois longueurs d’un ticket pour l’Europe.

Lyon étrille Metz

Boosté par le huitième de finale à venir contre l’AS Rome en Ligue Europa, l’Olympique Lyonnais n’a pas fait dans la dentelle face à Metz. Au Parc OL, les hommes de Bruno Genesio ont proposé un véritable festival offensif, matérialisé par un score fleuve ne souffrant d’aucune contestation. Après une alerte d’entrée loupée par Mandjeck seul devant le but, les Gones ont déroulé. Ils ont surtout pu compter sur un Memphis Depay en jambes, auteur de l’ouverture du score avant la mi-temps (43e) qui s’est transformée d’un doublé pour lui après la pause (53e). Balliu, contre son camp en déviant une passe du Néerlandais (74e), Lacazette (78e) et Valbuena (90e) ont corsé l’addition, qui aurait pu l’être encore davantage.

Si l’OL devra cravacher et espérer des faux-pas devant pour s’assurer d’une place sur le podium, il est en train de faire ce qu’il faut pour, au moins, sécuriser la quatrième place, à provisoirement dix points du PSG et toujours avec un match en moins.