Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Solide vainqueur de Toulouse, Monaco reprend ses distances avec l'OM (4-1)

Voir le site Téléfoot

Joao Moutinho et Bernardo - Monaco Bayer Leverkusen
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-05-03T17:10:00.000Z, mis à jour 2015-05-03T17:23:06.000Z

Victorieux de Toulouse au Stade Louis II grâce un réalisme à toute épreuve, l'AS Monaco a repris cinq points d'avance à l'Olympique de Marseille dans la course à la qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Avec trois matches nuls consécutifs dans son enceinte de Louis II, l'AS Monaco devait impérativement relancer la machine sur sa pelouse ce dimanche 3 mai, d'autant que l'Olympique de Marseille, son principal rival pour la troisième marche du podium, s'est imposé à Metz (0-2) en ouverture de la 35e journée de Ligue 1. Mission accomplie pour les hommes de Leonardo Jardim qui ont assuré l'essentiel face à Toulouse grâce à un réalisme à tout épreuve.

Monaco marque contre le cours du jeu
Pourtant, si l'ASM avait bien l'intention de mettre fin à cette disette de victoires à domicile, c'est bien le Téfécé qui a dominé les débats en première mi-temps. Il faut dire que depuis le 16 mars dernier, date à laquelle Dominique Arribagé a remplacé Alain Casanova sur le banc de touche, les partenaires de Wissam Ben Yedder affichent plus d'envie dans le jeu et peuvent légitiment croire à leur maintien.

Une belle ambition qui n'a cependant pas suffit, la faute à une équipe de Monaco ultra-réaliste. Plutôt malmenés, les troupes de Leonardo Jardim ont ouvert le score grâce à une superbe frappe de Bernardo Silva, déviée dans les buts toulousains par Jean-Armel Kana-Biyik (9e, 1-0).

Toulouse a fait bonne impression
Il en fallait cependant plus pour démoraliser un Téfécé rageur et réactif. Car après un corner complètement raté par l'ASM, les partenaires de Martin Braithwaite ont mené un contre éclair pour égaliser grâce à leur buteur danois (26e, 1-1).

Totalement relancés, les joueurs toulousains ont continué à pousser, lâchant de grosses forces dans la bataille. Une lucidité qui a sans doute manqué à Óscar Trejo peu avant la mi-temps, le défenseur accrochant Anthony Martial dans la surface de réparation. Le jeune buteur de la Principauté s'est fait justice lui-même en transformant parfaitement son penalty (45+2, 2-1).

[STATS] @AnthonyMartial a inscrit 8 buts lors de ses 9 derniers matches dans l’élite.

— AS MONACO (@AS_Monaco) 3 Mai 2015

Loin d'être assommés par ce nouveau coup dur, les joueurs toulousains sont repartis de l'avant dès la seconde mi-temps. Mais l'ASM était bien trop solide pour les hommes de Dominique Arribagé qui ont de nouveau subi le réalisme de leurs adversaires du jour. Sur un centre parfait d'Andrea Raggi, Joao Moutinho a profité de la passivité de la défense du TFC pour placer une tête décroisée et donner ainsi un net avantage aux siens (55e, 3-1).

Monaco, c'est 4 tirs, 4 cadrés et 3 buts. Fidèles à leur réputation. #ASMTFC

— Florent Toniutti (@flotoniutti) 3 Mai 2015

L'ASM peut désormais penser à l'OM
La messe était dite pour une équipe de Toulouse qui n'a pas abdiqué en repartant de l'avant. Sans doute, les anciens coéquipiers d'Aymen Abdennour, aujourd'hui à l'ASM, n'ont néanmoins pas su profiter de leurs nombreux coups de pied arrêtés obtenus en fin de match. La partie aurait même pu tristement se terminer, la faute à une série de mauvais gestes - inutiles de surcroit - entre Kana-Biyik et Nabil Dirar, tous les deux expulsés.

Fort heureusement pour le spectacle, Valère Germain, qui venait de rentrer en jeu, a bouclé la rencontre sur une bonne note, ne laissant aucune chance à Ali Ahamada (90+2, 4-1). De quoi permettre à l'ASM de signer une victoire probante, la première à domicile depuis le 13 mars dernier.

Grâce à ce nouveau succès, les hommes de Leonardo Jardim reprennent cinq longueurs d'avance sur l'OM, qu'ils affronteront dimanche prochain au Vélodrome afin de valider leur billet pour la prochaine Ligue des Champions. En revanche, pour Toulouse, le maintien n'est toujours pas assuré. Mais si les partenaires de Ben Yedder produisent des prestations aussi encourageantes que celle réalisée cet après-midi, l'opération "sauvetage" sera une réussite.