Ligue 1 : quelle tactique pour Deschamps et l'OM face à Lyon ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-15T16:14:00.000Z, mis à jour 2011-09-15T16:21:32.000Z

Dimanche soir, L'OM se déplace à Lyon pour y affronter l'OL. Un match décisif que les marseillais abordent avec peu de certitudes ; les choix tactiques de Didier Deschamps seront déterminants.

Marseille se déplace à Lyon dimanche avec 8 points de retard sur le rival rhodanien. Une avance énorme, sachant que l'OM n'a pas terminé derrière l'OL en championnat depuis... 2007-2008.

Contre l'Olympiakos et pour son 1er match de Ligue des Champions, l'OM a remporté son 1er match de la saison, si l'on excepte l'anecdotique Trophée des Champions. Tout n'a pas été parfait, mais l'OM s'est rassuré en défense. Deschamps avait fait le choix d'un étonnant 4-1-3-1-1 assez défensif, avec Rémy seul en pointe, Lucho en soutien et Morel et Amalfitano sur les côtés (et Djimi Traoré à gauche de la défense). Mais dans le jeu, ce fut peut être le pire match des phocéens cette saison...

A son arrivée à l'OM à l'été 2009, Didier Deschamps avait dans l'idée de mettre en place un 4-3-3 « à la Barcelonaise », avec 2 milieux créatifs bas (Lucho et Cheyrou) et une sentinelle devant la défense (Mbia à l'époque, Diarra depuis cet été). Et un trio d'attaque avec un pur avant-centre et 2 ailiers-attaquants. Mais trop de joueurs actuels de l'OM semblent ne pas « rentrer » dans ce système : A.Ayew, Gignac, Amalfitano, Valbuena... Et face aux mauvais résultats, DD doit revoir sa copie.

La participation offensive des latéraux serait encouragée (ce qui conviendrait à Azpilicueta et Morel), Alou Diarra retrouverait le rôle de ses belles années bordelaises (sentinelle et 3ème défenseur central), et Gignac comme Rémy seraient plus à l'aise (notons l'usage systématique du conditionnel). Le casse tête subsiste au milieu : Lucho, Valbuena et Amalfitano peuvent jouer en pointe haute (n°10), Ayew et Cheyrou se disputeraient le poste à gauche...

Deschamps doit-il persister dans la voie du 4-3-3, qui lui a offert 3 titres et quelques bonnes séquences de jeu cette saison, ou tout changer pour tirer la quintessence de son effectif. Ses joueurs donneront un début de réponse dimanche, à Lyon.