Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Thauvin sauve l'OM, Lyon n'avance toujours pas

Voir le site Téléfoot

Flotov
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-03-04T21:59:08.710Z, mis à jour 2018-03-04T22:30:42.516Z

Dans le duel à distance pour les places en Ligue des champions, l'OM a arraché le nul grâce à Thauvin face à Nantes (1-1). Lyon avait partagé les points avec Montpellier un peu plus tôt (1-1).

L’Olympique lyonnais et Marseille ont perdu des points dans la bataille qu’ils livrent avec Monaco pour les places en Ligue des champions la saison prochaine. Tenu en échec à Montpellier (1-1) dimanche, l’OL, quatrième au classement (51 points), fait du surplace. En clôture de la 28e journée dimanche soir, Marseille avait l'occasion de conforter sa troisième place. C'est manqué. Les Marseillais ont arraché le nul face à Nantes (1-1), à la dernière minute par Thauvin.

L’OM évite le pire

Après une semaine compliquée, ponctuée de deux revers face au PSG, en Championnat (3-0) et en Coupe de France (3-0), Marseille était dans l’obligation de l’emporter pour rester au contact de Monaco, deuxième, et distancer un peu plus Lyon. C’est raté. Le Vélodrome, dont le virage sud était fermé, a été cueilli à froid dès le début du match par l’ouverture du score signée Léo Dubois, d’une frappe sèche à l’entrée de la surface (11e). Par la suite, les Phocéens ont poussé, sans réussite… Jusqu’à la dernière minute du temps additionnel et un cafouillage dans la surface suite à un corner, d’où a surgi Florian Thauvin (90e+5). Nantes a longtemps cru récupérer la cinquième place à Rennes, synonyme de Ligue Europa. Espoir déchu.

Les Olympiens ont cruellement manqué de réalisme face à une équipe nantaise bien en place et regroupée après son but et qui aurait même pu corser l’addition sans un décisif Mandanda devant Sala (29e). Le portier phocéen était ensuite tout heureux de voir le coup franc de Lima (56e) et la reprise de Krhin (57e) filer de peu à côté. Il a fallu attendre la 63e minute pour voir la première frappe cadrée des Marseillais, mais Tatarusanu a repoussé le retourné inspiré de Payet. Marseille n’a pas été à la noce et Thauvin a d’abord semblé en dedans, à l’image d’un tir capté sans problème par le portier roumain (65e). Pas vernis, comme sur ce nouveau retourné de Payet qui a frôlé la lucarne (72e), les locaux aurait dû obtenir un penalty pour une main de Diego Carlos dans la surface (76e). L’arbitre en a décidé autrement. Marseille, dans une seconde période à sens unique, y a cru jusqu’au bout pour arracher un point. Et Pallois, qui a contesté la validité du but marseillais, a été expulsé.

Lyon pas plus avancé

Lyon ne sait plus gagner. Voilà six matches qu’il n’a plus goûté aux joies de la victoire en Ligue 1 : défaites face à Bordeaux (1-3), Monaco (2-3) et Rennes (0-2), et nuls face à Lille (2-2), Saint-Etienne (1-1) et désormais Montpellier (1-1). C’est simple, depuis son exploit retentissant face au PSG (succès 2-1 le 21 janvier), l’OL est en constante perdition. Il n’y a bien que la Ligue Europa pour redonner un peu de baume au coeur aux Lyonnais (qualifiés pour les 8es de finale), car la bande de Genesio vient de se faire éliminer de la Coupe de France par Caen (1-0) jeudi. Trois jours après cette défaite, les maux étaient toujours là. Et l’ouverture du score précoce d’Isaac Mbenza (7e) n’allait pas rassurer les partenaires d’Anthony Lopes, sous le déluge et sur une pelouse rendue difficilement praticable par la pluie.

Le portier lyonnais a eu du boulot, face à Mbenza encore (47e) ou Ninga (81e), et a été suppléé par sa barre transversale sur un tir de Lasne (54e). Il a évité aux siens de couler et Lyon est finalement revenu au score. Absent en Coupe de France jeudi soir, Mariano Diaz était de retour pour ce déplacement dans l’Hérault. Il a d’abord touché du bois de la tête (39e), avant d’égaliser, l’esprit rageur (58e). Son 16e but en 27 matches de Ligue 1. Lyon sauve un point, mais pas les apparences. Oui, cette équipe est bel et bien convalescente.

Caen se donne de l’air

Dans le troisième match de la journée de dimanche, le Stade Malherbe de Caen a fait la bonne opération dans la seconde moitié du classement. Les Normands ont battu Strasbourg (2-0), trois jours après s’être qualifiés en demi-finales de la Coupe de France aux dépens de Lyon (1-0). Crivelli a d’abord ouvert la marque à la 43e minute de jeu (son deuxième but avec Caen, lui qui est prêté par Angers). L’équipe de Patrice Garande s’est ensuite mise à l’abri sur une jolie volée de Guilbert (87e). Pourtant, les Alsaciens ont monopolisé le ballon. Ils ont eu des situations intéressantes (23e, 42e, 82e, 90e), mais sont repartis de Normandie sans le moindre point. Caen se replace à la 12e place (35 points). Strasbourg est 15e (31 points).


A lire : Les autres matches de la 28e journée de Ligue 1 :

La belle affaire de Rennes, Angers enchaîne, Saint-Etienne cale

Avant le Real, un Paris remanié s'impose à Troyes