Ligue 1 : Toulouse s’offre Monaco, Nice enchaîne face à Lyon

Voir le site Téléfoot

Mario Balotelli   OGC Nice
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-14T21:11:29.069Z, mis à jour 2016-10-14T21:23:29.509Z

Rapidement menés au score face à Monaco, les Toulousains ont renversé la vapeur pour signer un 4 sur 4 à domicile. L’OGC Nice, lui, continue de régner sur la Ligue 1 avec une septième victoire en neuf journée.

Nice a plus que jamais conforté sa place de leader en battant Lyon à domicile (2-0). Quelques minutes auparavant, son dauphin Monaco subissait la loi de Toulouse (3-1), intraitable à la maison cette saison.

Fekir expulsé

Qui arrêtera les Aiglons ? Pas les Lyonnais, encore moins ces Lyonnais-là, complètement perdus tactiquement contrairement à leurs bourreaux du soir. Alors que Baysse avait ouvert le score sur un coup-franc indirect (5e), Fekir s’est rendu coupable d’un vilain geste sur le même Baysse. En effet, l’arbitre n’a pas hésité une seule seconde à sortir le carton rouge après avoir vu l’attaquant des Gones essuyer - de manière intentionnelle ou non - ses crampons sur le bras du défenseur. Ses deux crocs-en-jambe qui précédaient ne l’ont pas aidé non plus. A onze contre onze, c’était déjà difficile pour les troupes de Bruno Génésio, incapables de répondre à la discipline des Niçois. A dix, c’est devenu mission impossible. Trop souvent, les Lyonnais, très agressifs dans le mauvais sens du terme, s’en sont remis à des exploits individuels, là où il y avait toujours une solution en face, que ce soit via Belhanda, très précis, ou Balotelli, qui a beaucoup provoqué.

Balotelli manque un penalty

Après la pause, le Gym s’est contenté de gérer son avance, un peu trop d’ailleurs au goût de Lucien Favre. Si bien qu’il a fallu attendre la 76e minute et un but de Seri pour voir l’OGC se mettre définitivement à l’abri. Quelques minutes après, Mario Balotelli avait la balle du 3-0 au bout du pied mais il a mal tiré le penalty qu’il avait lui-même provoqué. L’Italien avait pourtant toujours trouvé le chemin des filets à l’Allianz Riviera. Il en repartira avec un carton jaune un peu bête, une constance depuis son arrivée en Ligue 1, mais la satisfaction de voir son équipe en tête du classement avec quatre points d'avance. Du côté des Lyonnais, c’est une quatrième défaite en neuf journée. Les voilà relégués à dix longueurs de la première place.

Le TéFéCé enchaîne

Monaco a entamé un sacré sprint avec trois rencontres en une semaine, dont une en Ligue des Champions. À Toulouse, après une trêve internationale qui rouille certains joueurs, les Monégasques ont bien démarré grâce à une tête de Valère Germain (3e), auteur de deux buts sur ses deux dernières sorties. Mais Toulouse a eu la bonne idée d'y croire jusqu'au bout et d'être généreux dans ses efforts, surtout dans le pressing haut pour déstabiliser l'adversaire. En deuxième mi-temps, Monaco a commencé à baisser de pied et les hommes de Pascal Dupraz, qu'on imagine très motivant à la mi-temps, ont égalisé sur une merveilleuse inspiration de Trejo : coup du sombrero puis but après une remise de Braithwaite (65e). A 1-1, le TéFéCé n'a pas arrêté de jouer et l'attaquant chevelu, très actif vendredi soir, s'est offert un doublé pour assurer les trois points (84e, 87e). Provisoirement installé sur la troisième marche du podium, Toulouse a remporté ses quatre matches à domicile cette saison en Ligue 1 et s'est offert les scalps du PSG et de Monaco.