Ligue 1 : Un très bon Lille domine Lens et s'offre le derby du Nord (3-1)

Voir le site Téléfoot

Lens-Lille - Derby du Nord - Stade de France
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-05-03T14:12:00.000Z, mis à jour 2015-05-03T15:32:55.000Z

Affiche attendue de cette 35e journée de Ligue 1, le derby du Nord a accouché d'un très beau match entre Lille et Lens remporté par les hommes de René Girard dans leur antre de Pierre-Mauroy.

Une semaine après la claque reçue au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain (défaite 6-1), Lille avait cœur de rebondir devant son public en accueillant le Racing Club de Lens ce dimanche au Stade Pierre-Mauroy. Un derby du Nord qui a tenu toutes ses promesses avec un spectacle très alléchant et une belle victoire pour les Dogues.

Du rythme et de l'engagement
Bien rentré dans leur match, les hommes de René Girard ont démontré beaucoup de volonté à produire du jeu, notamment grâce à de virevoltants Sofiane Boufal et Rony Lopes. Malheureusement pour eux, les joueurs du Losc ne sont pas parvenus à exploiter leur qualité technique au mieux, la faute à des adversaires lensois bien regroupés en défense et très généreux dans les duels.

Attendant patiemment leur heure, les troupes d'Antoine Kombouaré ont finalement réussi à prendre le dessus en ouvrant le score sur leur première vraie occasion du match. Lancé dans la profondeur par Taylor Moore, Pablo Chavarria s'est arraché pour résister à David Rozehnal et battre Vincent Enyema d'un subtile ballon piqué (24e, 0-1).

Et Lille s'est lâché...
Malgré ce coup de bambou, le Losc ne s'est pas affolé. Mieux, les partenaires de Rio Mavuba, en tribunes pour cause de blessure, ont de plus en plus fluidifié leur jeu au fil des minutes avec de très beaux mouvements signés Nolan Roux (33e) et Florent Balmont (43e). Mais c'est finalement sur penalty que les joueurs lillois sont revenus à la marque, Boufal concrétisant une première période accomplie (41e, 1-1).

Fort de ses joueurs offensifs en pleine forme, Lille a démarré tambour battant le second acte, ne laissant aucune opportunité à leurs adversaires du jour pour développer leur jeu. Courageux, Lens s'est accroché mais s'est fait emporter par la tornade Djibril Sidibé qui a fait parler toute sa hargne et sa puissance physiques pour donner l'avantage aux siens (74e, 2-1).

BUUUUT POUR LE LOSC ! Quel travail de Sidibé pour pouvoir pousser le ballon au fond !#DerbyIsBack #WeAreLosc #LOSCRCL pic.twitter.com/CK3nk6yNq5

— LOSC (@losclive) 3 Mai 2015

Lens n'a pas démérité
Désireux de parachever un succès par un troisième but devant son public, le Losc a continué à attaquer tandis que Lens n'a cessé de boire le calice jusqu'à la lie avec la blessure de l'un de ses hommes forts, Ahmed Kantari. Ne laissant rien passer, les hommes de René Girard ont continué à pousser jusqu'à ce que Divock Origi, rentré en cours de jeu, finisse une partition parfaitement récitée pendant 90 minutes (90+2, 3-1).

Grâce à ce sixième succès en huit rencontres, le Losc assure sa 8e place et peut toujours rêver d'Europa League. La 4e place actuellement occupée par l'Olympique de Marseille n'est qu'à sept points et les partenaires de Mavuba ont une confrontation directe à jouer contre leurs rivaux phocéens dans leur antre de Pierre-Mauroy.

Officiellement relégué en Ligue 2 avant ce derby du Nord, le RC Lens quitte l'élite du foot français avec les honneurs, surtout avec un public qui n'a cessé d'encourager les siens depuis le début.