Ligue 1 : un Lyon-Marseille qui donnera le la ?

Voir le site Téléfoot

RTS1KLC5
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-12-17T10:34:55.378Z, mis à jour 2017-12-17T12:58:02.271Z

Lyon et Marseille vont s'affronter ce dimanche soir en clôture de la 18e journée. Un vrai choc entre le 3e et le 4e, forcément à ne pas perdre.

Tout ne se jouera pas sur ce Lyon-Marseille pour les deux Olympiques. Mais, lancés dans une course à trois pour deux places face à Monaco, Gones et Phocéens n'auront pas envie de lâcher des points en route ce dimanche soir.

Un Olympico comme on les aime

Historiquement, les matches entre Lyon et Marseille ont toujours eu une saveur particulière. Ajoutez-y de l'enjeu - la lutte pour une place sur le podium - et vous obtiendrez une vraie affiche à suivre alors que, devant, le PSG s'est déjà adjugé le titre. Les deux géants nourrissent la même ambition et sont dans une bonne dynamique. La comparaison s'arrête là : alors que Lyon mise sur l'explosivité et le talent de ses jeunes logiquement inconstants, l'OM gagne des matches sans forcément briller, misant sur sa solidité défensive et les coups d'éclat de ses artistes (Payet, Thauvin). C'est d'ailleurs la différence de buts, à l'avantage de l'OL, qui les départage au classement (+23 contre +16) avec le même nombre de buts encaissés (un indicateur trompeur puisque Marseille en avait pris 6 contre Monaco).

Défaite interdite

Ce n'est qu'un match et le perdant de ce dimanche soir, s'il y en a un, ne terminera pas nécessairement la saison derrière l'autre à l'arrivée. Mais disons que le résultat pourrait conditionner une série et donner le la de la seconde moitié de l'exercice, qui ressemblera fort à un sprint  avec deux gagnants et un couillon. Il pourra par exemple mettre fin à l'actuelle invincibilité de l'OM, qui reste sur douze matches sans défaite en L1, ou altérer le rapport de force, Lyon n'ayant perdu qu'une seule fois face à Marseille lors de ses 14 dernières confrontations face à Marseille en championnat (5 victoires, 8 nuls).

Monaco a gagné

Marseille et Lyon ne doivent pas oublier non plus Monaco qui, débarrassé des joutes européennes, n'aura que les compétitions nationales à penser. Les hommes de Leonardo Jardim ont d'ailleurs mis la pression aux deux Olympiques en allant écraser Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard vendredi. "Un favori ? Je ne sais pas. On joue une très bonne équipe, on en est une aussi. L'OL est un club qui compte dans le paysage du football français" confie Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, nuançant, "C'est un match entre deux équipes qui ont 35 points, mais c'est la 18e journée seulement". Traduction : il faut gagner mais perdre ne serait en rien rédhibitoire.