Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Vainqueur à Guingamp, Lyon prend les commandes en attendant le Classico

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-04T17:54:00.000Z, mis à jour 2015-04-04T17:57:13.000Z

L'Olympique Lyonnais s'est imposé ce samedi à Guingamp (1-3) et a provisoirement repris la première place au Paris Saint-Germain.

Défait à domicile face à Nice il y a deux semaines (1-2), Lyon s’est remis à l’endroit en terre bretonne grâce à des buts de Fékir, Lacazette et Njie.

Fékir-Lacazette, duo de choc

Inutile de dire que si l’Olympique Lyonnais occupe les premiers rôles cette saison, son binôme composé de Nabil Fékir et d’Alexandre Lacazette y est pour beaucoup. Lorsque les deux joueurs sont alignés ensemble, ils totalisent 18 victoires pour leur équipe sur 23 matches. Le premier a ouvert le score peu avant la demi-heure de jeu, grâce à une bourde du gardien danois de Guingamp Lössl. Le douzième but en championnat pour le néo-international français. Puis le second a conforté son statut de meilleur buteur de l’hexagone, avec une vingt-quatrième réalisation, la septième sur penalty (39ème minute). Celui qui a marqué avec l’équipe de France dimanche dernier contre le Danemark égale par ailleurs le record de Bernard Lacombe, qui datait de l’exercice 1977-1978.

Kerbrat exclu, le tournant

Pendant que l’OL menait tranquillement avec ses deux buts d’avance, le club breton a vu ses chances de victoire anéanties quand, pour un tacle non maîtrisé sur Jordan Ferri, Christophe Kerbrat a été expulsé par l’arbitre Clément Turpin. Pourtant, le tenant du titre de la Coupe de France a tenu à sauver l’honneur par l’intermédiaire de son buteur, Claudio Beauvue (80ème minute). L’avant-centre n’avait plus trouvé le chemin des filets en Ligue 1 depuis deux mois.

La lente glissade de Guingamp
Vainqueur du Paris Saint-Germain et de l’AS Monaco dans son stade du Roudourou (1-0 à chaque fois), Guingamp n’a cette fois-ci pas trouver les ressources pour faire tomber un cador du championnat. Les hommes de Jocelyn Gourvennec n’ont d’ailleurs remporté qu’un seul de leurs six derniers matches et leur position dans le ventre mou du classement ne leur laisse pas un matelas confortable sur la zone de relégation. Du côté de Lyon, tous les voyants sont au vert. Le club rhodanien de Hubert Fournier est repassé devant le Paris Saint-Germain avec provisoirement deux longueurs d’avance et attend, comme beaucoup de monde, le Classico avec impatience pour savoir si le double champion de France reprendra sa place tout en haut de la hiérarchie.