Dans l'actualité récente

Ligue 1 : Vainqueur de Nice, l’OM reste au contact du podium

Voir le site Téléfoot

RTS1Q5B3
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-05-06T20:56:14.128Z, mis à jour 2018-05-06T21:52:58.867Z

Grâce à Payet, passeur puis buteur, Marseille a battu Nice (2-1) en clôture de la 36e journée de Ligue 1, dimanche soir. L’OM reste au contact de Lyon et Monaco.

Le retour des héros. Trois jours après l’ivresse de Salzbourg et une qualification en finale de la Ligue Europa, Marseille retrouvait le Vélodrome en clôture de la 36e journée de Ligue 1. Lyon et Monaco ayant gagné un peu plus tôt dans la soirée, l’OM était dans l’obligation de battre Nice sous peine d’être décroché dans la course au podium. C’est réussi. Emoussés pour leur 59e match de la saison (record en Europe), les Phocéens ont malgré tout trouvé les ressources pour l’emporter (2-1), après avoir concédé l’ouverture du score. A deux journées de la fin, Marseille compte un point de retard sur Monaco (3e) et deux sur Lyon (2e). Le suspense reste entier.

Retour de Mandanda

Pour la réception de Nice, Marseille pouvait compter sur le retour de Mandanda dans les cages, après un intérim réussi par Pelé. En défense centrale, Rami suspendu, Gustavo était associé à Rolando, tandis qu’au milieu Garcia avait décidé de faire souffler la paire Lopez-Sanson, remplacée par le duo Anguissa-Kamara. Les quatre de devant étaient les mêmes qu’en Autriche (Payet en n°10, Thauvin et Ocampos sur les ailes, et Germain en pointe). Côté niçois, pas de surprise. Lucien Favre avait décidé d’aligner le trio Balotelli, Pléa, Saint-Maximin devant.

Payet libère le Vélodrome

Le Vélodrome était rapidement refroidi par l’ouverture du score de Balotelli. L’Italien éliminait Rolando et enroulait sa frappe au ras du poteau (0-1, 5e). Pas le temps de douter pour l’OM qui répliquait rapidement. Germain manquait d’abord le cadre de la tête (12e), mais trouvait ensuite la faille sur un centre de Payet (1-1, 13e). Son 8e but de la saison en L1. Thauvin, quant à lui, restait muet, malgré un nombre important d’occasions (4e, 9e, 31e, 39e). La seconde période baissait en intensité. Les Niçois se montraient dangereux, mais Mandanda veillait (46e, 62e). Finalement, Dimitri Payet, passeur décisif sur le premier but olympien, était à la conclusion du deuxième à vingt minutes de la fin (2-1, 72e).


A lire aussi :

- Lyon et Monaco mettent la pression sur l'OM, Metz relégué
- Fin de série pour Saint-Etienne, battu par Bordeaux
- Paris tourne (encore) au ralenti


RTS1Q5B3

Dimitri Payet a offert la victoire à Marseille, face à Nice (Reuters/Philippe Laurenson)