Dans l'actualité récente

Ligue 1, qui veut gagner des millions ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-12-16T10:01:51.651Z, mis à jour 2016-12-16T10:02:12.059Z

Sans surprise, il faut chercher du côté du club parisien pour trouver les plus gros salaires de Ligue .

Le quotidien L’Equipe vient de lâcher une énorme bombe en révélant tous les salaires de la Ligue 1 quand l’habitude sur le sujet est plutôt à la discrétion. Petit tour d’horizon des enseignements à tirer de cette étude choc.


PSG, premier de la classe

Sans surprise, le club le plus généreux est de loin le quadruple champion de France en titre qui offre, en moyenne, 470 000€ par mois à ses joueurs. Une somme d’autant plus impressionnante qu’elle ne tient pas compte des primes ou autres bonus. Plus fort encore, ce salaire moyen est supérieur au salaire maximum de 18 des 19 autres clubs de Ligue 1 puisque seul le monégasque Falcao a des émoluments supérieurs à cette somme.


Très logiquement, le Top 10 est ainsi trusté par sept joueurs de la capitale qui possèdent même les six plus gros contrats de notre championnat :

  1. Thiago Silva (PSG) : 1 050 000 €
  2. Angel Di Maria (PSG) : 900 000 €
  3. Edinson Cavani (PSG) : 800 000 €
  4. Thiago Motta (PSG) : 800 000 €
  5. Javier Pastore (PSG) : 770 000 €
  6. Blaise Matuidi (PSG) : 750 000 €
  7. Radamel Falcao (Monaco) : 600 000 €
  8. Marco Verratti (PSG) : 500 000 €
  9. Mario Balotelli (Nice) : 450 000 €
  10. Batéfimbi Gomis (Marseille) : 420 000 €

Même refrain du côté des entraîneurs où le technicien espagnol Unay Emery perçoit, avec ses 420 000 €, le salaire le plus important. Loin devant Rudi Garcia (250 000 €) et Lucien Favre (200 000 €).


Loin derrière Paris, on se débrouille

Derrière l’ogre parisien, seuls trois clubs ont une moyenne salariale supérieure à 100 000 € / mois, l’AS Monaco (198 000 €), l’Olympique Lyonnais (146 000 €) et l’Olympique de Marseille (130 000€). Des montants très éloignés de ce qui se pratique à la capitale, même si l’arrivée de Frank McCourt du côté de la Canebière devrait vite faire remonter les chiffres.

En queue de peloton, ce sont logiquement les promus qui ferment la marche avec Metz (24 600 €), Nancy (29 900 €) et enfin Dijon (20 600 €). Des salaires qui feraient office de pourboires dans le vestiaire du Parc des Princes.

A noter enfin deux particularités : le salary cap de Saint-Etienne, où aucun joueur ne peut statutairement avoir un salaire fixe supérieur à 90 000 €, mais où de nombreuses primes de résultats et de performances existent et Guingamp, où le plus haut salaire est l’entraîneur Antoine Kombouare.