Ligue des Champions : Défait à Naples, Nice se complique la tâche (2-0)

Voir le site Téléfoot

RTS1C2IB
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-08-16T20:45:49.936Z, mis à jour 2017-08-16T20:59:06.201Z

Opposé à Naples en match aller des barrages de la Ligue des Champions, Nice est reparti de San Paolo avec une défaite 2-0. Malmenés pendant la majorité de la rencontre, les Aiglons ont en plus fini à 9.

La tâche était compliquée pour l’OGC Nice opposé à Naples lors des barrages de la Ligue des Champions. Eliminés l'an dernier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, les joueurs de Maurizio Sarri possèdent une solide expérience européenne. Ils l'ont démontré lors de match aller en s'imposant face à Nice 2-0. Les Aiglons, disposés dans un 3-4-3 avec Jallet et Sarr sur les ailes et Plea soutenu par Saint-Maximin et n'ont pas démérité, se créant de véritables occasions en première période, mais Naples a réalisé un match très sérieux à domicile, monopolisant le ballon et en mettant en difficulté les hommes de Lucien Favre, grâce notamment à un trio Callejon, Mertens et Insigne intenables. Réduits à 9 en fin de match, la tâche s'annonce très dure pour Nice pour le match retour.


Nice a laissé passer sa chance en première période

Le début de match a été à l’avantage des Italiens. Et pourtant dès les premiers instants de la rencontre, le débordement de Saint-Maximin laissait présager de bonnes choses pour Nice. Mais très vite, Naples prenait le dessus, passant essentiellement sur son côté droit avec Callejon très actif sur son aile, et à l’origine des premiers corners de son équipe. A la 8ème  minute, l’ancien madrilène se procurait d’ailleurs la première occasion de la rencontre avec une tête non cadrée. 

Si Dante gênait les bons mouvements adverses, les Aiglons finissaient tout de même par craquer. Peu avant la fin du premier quart d'heure de jeu, Mertens ouvrait le score, bien lancé en profondeur par Insigne. Le Belge, qui avait pris de vitesse Souquet et Dante, devançait la sortie de Cardinale sur le côté gauche de la surface, pour pousser le ballon dans le but vide (1-0, 13ème minute). 


Naples conservait le même rythme. Le danger venait principalement de Mertens avec d’abord un retourné acrobatique non cadré (16ème) puis via un incroyable slaloom dans la surface (21ème) conclu par une frappe repoussée par Cardinale.

Devant, Saint-Maximim et Plea tentaient de faire jouer leur vitesse mais la paire Koulibaly et Raul Albiol était très solide. Pourtant, à la 34ème minute Nice passait une première fois à côté de l’égalisation suite à une contre-attaque éclair

Jallet était servi sur la droite, temporisait pour trouver Koziello dans la surface. En face à face avec Reina, le milieu de 21 ans ne cadrait pas sa frappe ! Sur une autre contre attaque, Saint-Maximin manquait à son tour la balle d’égalisation après avoir remonté le ballon sur près de 40 mètres, mais lui non plus ne trouvait pas non plus le cadre des buts de Naples (40ème) ! Dans la foulée, c’est Insigne qui obligeait Cardinale à une nouvelle parade (42ème). Malmenés pendant les 45 premières minutes, les Niçois ont pourtant eu l'occasion de revenir au score... 


Un pénalty et deux cartons rouge contre Nice 

La seconde période commençait comme avait fini la première, par une frappe d’Insigne et un pressing très haut de Naples. Suite à un ballon repoussé par Cardinale suite à un tir de Mertens, le jeune Italien suivi par Liverpool et le FC Barcelone trouvait le poteau niçois (51ème ). Mais par moments, Nice parvenait à poser quelques difficultés à Naples, comme Plea, qui d’une jolie frappe légèrement déviée, n’était pas loin à son tour d’égaliser (58ème). Les Italiens répondaient très vite par Mertens servi rapidement par Callejon (61ème) mais le Belge manquait de précision alors qu’il était bien placé dans la surface ! 

Nice se mettait ensuite tout seul en danger avec Souquet qui en voulant couper un centre d’Allan et qui manquait de tromper son gardien (65ème). Cardinale, l’une des grandes satisfactions niçoises avec Dante, Jallet et Saint-Maximin, était une nouvelle fois à la parade sur une frappe de l’intenable Insigne (67ème). Sur une merveille de déviation de l'ailier italien, Mertens était déséquilibré par Jallet à la limite de la surface. Aux yeux de l’arbitre, la faute était dans la surface de réparation, et Jorginho doublait la mise sur pénalty en prenant Cardinale à contre-pied (70ème).


Quelques instants plus tard, Insigne reprenait son duel avec le gardien niçois, et une nouvelle fois, c’est le Français qui arrêtait la tentative du numéro 24 napolitain. (75ème). L’arbitre prenait ensuite une nouvelle décision lourde de conséquence. A la lutte sur un ballon avec Zielinski, Koziello légèrement en retard, taclait le milieu de terrain de Naples et écopait d’un carton rouge direct ! Plea venu protester prenait son second carton jaune et rejoignait lui aussi les vestiaires de manière anticipée (80ème)


Réduits à 9 suite à cette double expulsion quelque peu sévère, les Aiglons finissaient le match difficilement. Bien que lors des minutes précédentes on pouvait voir un avantage de Naples sur le plan physique, les Italiens n'ont pas profité de leur supériorité numérique. Milik, rentré à la place de Mertens, manquait par exemple de manière incroyable le ballon alors qu’il était idéalement placé (87ème). Mais héroïques, les Aiglons tenaient bons afin de conserver un mince espoir en vue du match retour. Défaits 2-0, la tâche sera très compliquée pour les Azuréens, qui seront privés de Koziello et Plea, et qui ne sont pas certains de récupérer Balotelli et Sneijder.


RTS1C2UE