Ligue des Champions (3e tour préliminaire) : Nice doit aller chercher l'exploit

Voir le site Téléfoot

Pléa Nice
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-08-02T13:59:54.404Z, mis à jour 2017-08-02T14:46:54.190Z

Tenus en échec à domicile (1-1) il y a une semaine, les Niçois doivent renverser la vapeur, ce soir (20h45), sur la pelouse de l'Amsterdam Arena. Un exploit qu'ils devront signer sans Mario Balotelli, blessé.

En cas de qualification, l'OGC Nice validera son billet pour les barrages de la Ligue des Champions. Une défaite l'enverrait en barrages de la Ligue Europa.

Un match pour l'avenir

Pour l'OGC Nice, une élimination, ce soir (20h45) face à l'Ajax Amsterdam, pourrait avoir des répercussions bien au-delà du seul basculement vers la Ligue Europa. En cas d'élimination, c'est toute la saison qui s'annonce qui pourrait changer de face. La raison ? La tentation présente pour de nombreux joueurs actuels de l'effectif de quitter le club azuréen qui pourrait se voir renforcer par la triste perspective d'une saison sans paillette. Les joueurs en question ne sont pas les moindres puisque l'on parle de Dalbert (vers l'Inter Milan), de Seri (vers Swansea), d'Eysseric (vers la Fiorentina) ou encore de Koziello (vers l'ASSE).

Cardinale doit prendre sa revanche

Pour ne pas rendre caduque tous les efforts consentis la saison dernière, l'OGC Nice doit donc s'imposer. Au regard de la première manche, l'affaire est loin d'être emballée tant les joueurs de Lucien Favre ont donné l'impression d'avoir les jambes coupées en seconde période, assommés, peut-être, par la bourde de leur portier Yoan Cardinale. En face, la nouvelle génération hollandaise symbolisée par le fils de Patrick Kluivert, Justin, titulaire à l’Allianz Riviera à l’aller, sera l'affût du moindre nouveau cadeau.

Pléa fait son grand retour

Ce qui est sûr, c'est que la solution ne viendra pas de Mario Balotelli, touché aux ischio-jambiers après l'ouverture du score à l'aller, et forfait. Alassane Plea vivra donc sa toute première titularisation en match officiel depuis six mois et une opération d'un genou. "C'est clair que logiquement, il ne devrait pas être prêt pour jouer 95 minutes mais il pourra en jouer une bonne partie. On verra", a estimé le technicien suisse. Entré à vingt minutes de la fin à l'aller, ses appels de balle avaient gêné la défense haute adverse. Il avait même raté de peu la balle de match en croisant trop son tir dans le final. Lui et ses coéquipiers n'auront d'autres choix que rectifier la mire ce soir. Au moins une fois.