Ligue des Champions : 5 choses à retenir du tirage des 8è de finale

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-12-17T09:35:00.000Z, mis à jour 2013-12-17T09:40:58.000Z

Lundi midi, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions a eu lieu. Le PSG affrontera le Bayer Leverkusen, mais ce n'est pas la seule chose que l'on retiendra de ce tirage...

Que dire du tirage des huitièmes de finale de la Ligue des Champions ? Pour vous, la rédaction de Telefoot.fr fait un tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de ces huit matchs.

Un tirage clément pour le PSG
Commençons par le côté national de la chose : le PSG affrontera le Bayer Leverkusen. Il recevra lors du retour après un premier match en Allemagne trois semaines avant. Le Bayer apparaissait comme l'un des adversaires les plus abordables de ce tirage, étant l'une des trois seules équipes qualifiées avec un goal-average négatif lors de la phase de groupe. Il faut savoir qu'en Coupe d'Europe, le PSG a joué onze fois contre des équipes d'outre-Rhin, pour un bilan positif de six victoires, deux nuls et trois défaites. A noter également que le Bayer est actuellement second du championnat allemand, sept points derrière le Bayern mais cinq devant le Borussia... Tirage clément pour le PSG, mais pas facile, définitivement.

Qui sortira parmi Barcelone, Manchester City, Arsenal et le Bayern Munich ?
Deux matchs sortis lors de ce tirage au sort seront à suivre : le choc qui va opposer le FC Barcelone et Manchester City, et celui entre le Bayern Munich et Arsenal. Deux très belles rencontres qui vont nous montrer du très beau jeu, des stars et du spectacle, mais aussi qui vont nécessairement voir deux équipes parmi ces quatre se faire éliminer dès le mois de mars de la Ligue des Champions. Qui du FC Barcelone de Messi et Neymar, de Manchester City de Aguero et Nasri, d'Arsenal de Ozil et Giroud et du Bayern Munich de Ribéery et Lahm continuera sa route en C1 et qui la verra se stopper prématurément ?

Le Milan AC danger
En Serie A, s'il y a bien une équipe qui réalise un début de saison médiocre, c'est bien le Milan AC : après 16 journée, les Milanais n'en ont gagné que quatre pour sept nuls et cinq défaites. En Ligue des Champions, le bilan est meilleur avec une seule défaite à Barcelone mais tout de même trois nuls. Opposé à l'Atletico Madrid en 8ème de finale, l'AC Milan aura fort à faire, les Madrilènes n'ayant pas perdu en phase de poule et surtout, réussissent une première partie de saison canon en Liga : l'Atletico de Diego Costa (meilleur buteur du championnat avec 17 buts en 16 matchs) tient le rythme du Barça, présentant le même nombre de points et la même différence de buts... Définitivement, le Milan est en danger :

Schalke et l'Olympiakos en outsider
Respectivement, Schalke 04 et l'Olympiakos joueront le Real Madrid et Manchester United. Deux adversaires considérés comme des ogres, mais deux adversaires que les Allemands et les Turcs vont affronter avec des raisons d'y croire. D'abord car ces deux équipes faisant partie des équipes les plus riches de la planète ne sont pas au mieux dans leur championnat respectif, le Real pointant déjà à 5 points du duo Barcelone/Atletico et ManU n'étant que 8ème à 10 points d'Arsenal. Ensuite car Schalke et l'Olympiakos n'ont simplement rien à perdre durant cette double confrontation. Avantage peut-être parmi ces deux à l'Olympiakos, qui n'aura perdu qu'une fois dans son groupe (c'était face au PSG). Les Allemands eux compteront sur leur côté joueur et une défaillance de la défense du Real...

Mourinho va retrouver Drogba
Nous n'avons pas encore parlé de deux rencontres de ces 8èmes de finale : Dortmund se voit opposer le Zenith Saint-Petersbourg, et même si l'aller en Russie s'annonce très froid et donc difficile, le Borussia attaquera cette double confrontation en large favori. Les Anglais de Chelsea affronteront eux les Turcs du Galatasaray, l'occasion pour Jose Mourinho de jouer contre un de ses attaquants fêtiches, Didier Drogba. Des retrouvailles attendues, d'autant que Galatasaray a réussi le tour de force de sortir la Juventus lors des poules.