Dans l'actualité récente

Ligue des champions / Ramos : "Si Andrés s'appelait Andresinho, il aurait deux Ballons d'Or"

Voir le site Téléfoot

Ramos et son pote Iniesta
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-04-26T16:29:07.645Z, mis à jour 2018-04-26T16:46:49.886Z

LIGUE DES CHAMPIONS - Quelques instants après la victoire du Real Madrid sur la pelouse du Bayern Munich en demi-finale aller de Ligue des champions, Sergio Ramos a rendu hommage à Andrés Iniesta et critiqué le fait qu'il n'ait jamais gagné un Ballon d'Or.

Ramos célèbre Iniesta et rend hommage à Zizou

Sergio Ramos n'oublie jamais son rôle de capitaine. Porteur du brassard Real Madrid et de la sélection espagnole, le défenseur central s'est illustré devant les micros de la presse quelques minutes après le précieux succès du Real Madrid sur la pelouse du Bayern Munich (1-2), en demi-finale aller de Ligue des champions.

Inspiré, l'Andalou a donc évoqué le cas de son compatriote, Andrés Iniesta, qui devrait quitter le FC Barcelone à la fin de saison. Questionné sur le mea culpa de l'hebdomadaire France Football - le rédacteur en chef du magazine a écrit un édito dans l'édition du mardi 24 avril 2018 pour s'excuser que le journal n'ait jamais - le défenseur du Real Madrid a été plutôt franc en évoquant le palmarès du célèbre trophée individuel.

"Si Andrés s'appelait Andresinho, il aurait deux Ballons d'Or", a torpillé Ramos, visiblement mécontent des résultats au fil des années. Deux fois sur le podium en 2010 (2e) et en 2012 (3e), Iniesta n'a jamais soulevé le célèbre trophée dorée, passé entre les mains de la FIFA et France Football entre 2010 et 2015.




"Nous sommes très heureux que Zizou soit aux commandes"

Interrogé sur les performances du Real Madrid en Ligue des champions et sur les critiques tombées cette saison sur Zinedine Zidane, Ramos en a profité pour critiquer à nouveau José Mourinho de manière indirecte. 

"L'entraîneur du Real sera toujours énormément contesté. J'ai passé sept années au Real Madrid sans gagner la Ligue des champions. Il y a pourtant eu des entraîneurs qui n’ont pas été critiqués et qui le méritaient",  a balancé l'Espagnol. "Quand Zizou doit prendre des décisions, il le fait, parce que c'est lui qui dirige. Nous sommes très heureux qu'il soit aux commandes."

Triple vainqueur de la compétition en 2014, 2016 et 2017, le Real Madrid est à deux matches d'un historique 13e titre. C'est pourtant sous la coupe de Mourinho, passé aux commandes du Real entre 2010 et 2013, que le club espagnol a retrouvé le chemin du dernier carré en C1 en 2011, 2012 et 2013 après six années d'échec en huitième de finale entre 2005 et 2010.




Bonus Téléfoot - Papin : "Zidane est le maître de tout"