Dans l'actualité récente

Ligue des Champions : Arsenal, le Barça, Lewandowski… Une soirée complètement folle !

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-09-30T08:30:08.235Z, mis à jour 2015-09-30T08:37:49.088Z

Cette moitié de la deuxième journée de la Ligue des Champions a été incroyable. Arsenal a encore perdu, la Roma a pris l’eau à Borisov, Mourinho a raté ses retrouvailles avec Porto et le Barça n’est pas passé loin de la correctionnelle.

Les experts du football le reconnaissent, la Ligue des Champions pour les clubs « favoris » ne débute réellement qu’en février, avec les huitièmes de finale. Cette saison, la donne pourrait être complètement différente. En ce début de deuxième journée mardi soir, plusieurs favoris sont déjà au bord du gouffre. D’autres équipes reluisantes ont dû mettre les bouchées doubles pour se sortir de situations mal embarquées…

Arsenal s’effondre contre l’Olympiakos

Après sa défaite d’entrée face au Dinamo Zagreb 2-1, Arsenal devait relever la tête face à l’Olympiakos. A l’Emirates Stadium, les Gunners ont vécu une soirée cauchemardesque. Pardo a ouvert le score pour les Grecs à la 32ème minute, avant l’égalisation de Theo Walcott quelques secondes plus tard. Alors que l’Anglais marquait son premier but dans cette compétition depuis cinq ans à domicile, il n’a pas pu savourer longtemps. Avant la mi-temps, David Ospina se troue, 2-1. A la 65ème, Alexis Sanchez égalise, avant que Finnbogasson ne donne la victoire aux Grecs sur le coup d’envoi. 3-2, Arsenal perd son deuxième match en autant de rencontres, ce qui ne lui était jamais arrivé de son histoire en Ligue des Champions.



Arsenal est dernier du groupe F avec 0 point au compteur. Ses prochaines rencontres ? Une double confrontation face au Bayern Munich… Quant à l’Olympiacos, il est devenu mardi soir le premier club grec à s’imposer en Angleterre en Ligue des Champions.



Porto coule Chelsea

Les clubs anglais n’étaient décidément pas à la fête ce mardi soir. Sur la pelouse de Porto, Chelsea a pris l’eau. José Mourinho retrouvait son ancien club, mais également Iker Casillas, avec qui il entretenait une relation très tendue au Real Madrid. Le portier espagnol a joué un sale coup à son ancien entraîneur, avec plusieurs parades décisives. A la 39ème minute, André André trompe Asmir Begovic. En fin de première période, Willian remet les deux équipes à égalité sur un superbe coup-franc. Au retour des vestiaires, Maicon a donné la victoire aux Portugais d’une tête rageuse. Chelsea pointe à la troisième place du groupe G.



Le BATE Borisov plombe l’AS Roma

Après son match nul face au FC Barcelone pour son retour en Ligue des Champions, l’AS Roma nourrissait de grandes ambitions face au Bate Borisov. La soirée a pourtant vite tourné au vinaigre pour les Italiens. En 30 minutes, les Biélorusses ont plié la rencontre. A la 8ème minute, Igor Stasevich ouvre le score après une action confuse dans la surface de réparation. Quatre minutes plus tard, Filip Mladenovic commence son festival. Il trompe une première fois Szczęsny d’une frappe lointaine. A la 30ème minute, le latéral gauche remet le couvert d’une frappe limpide sous la barre. Orgueilleux, les Italiens relèvent la tête en fin de rencontre. Gervinho et Torosidis réduisent l’écart, mais la frappe de Florenzi trouve la transversale. 3-2, la Roma s’incline et pointe à la dernière place du groupe E.


Le Barça s’en sort de justesse

Après son nul d’entrée face à l’AS Roma, le FC Barcelone souhaitait se rassurer en disposant du Bayer Leverkusen. Pour ce faire, l’équipe de Luis Enrique ne pouvait pas compter sur Lionel Messi, toujours blessé. A la 22ème minute, les Allemands et Papadopoulos trompent Ter Stegen d’une tête sur corner. Alors que le Bayer pensait pouvoir arracher la victoire, les Catalans se réveillent en toute fin de match. A la 80ème, Sergi Roberto profite d’une faute de main de Leno pour réduire la mise. Deux minutes plus tard, Luis Suarez donne la victoire aux Barcelonais avec une frappe limpide. Un but qu’il dédie d’ailleurs à Lionel Messi.

Lewandowski sur une autre planète

Le Bayern Munich est le seul favori à avoir tenu son rang mardi soir. Les Allemands n’ont fait qu’une bouchée du Dinamo Zagreb, 5-0. Robert Lewandowski a une nouvelle fois été étincelant, avec non pas un quintuplé, mais un triplé. Douglas Costa et Mario Götze y sont également allés de leur praline. Sur ses trois derniers matches, le Polonais en est déjà à dix buts inscrits. Il est évidemment le meilleur buteur de la Ligue des Champions.