Ligue des Champions: Le bilan des matches de mardi [Vidéo ]

Voir le site Téléfoot

RTS1HWMA
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-11-01T09:10:11.668Z, mis à jour 2017-11-02T07:11:47.952Z

Pour la quatrième journée de Ligue des Champions, plusieurs équipes avaient l’occasion de se qualifier. C’est chose faite pour 2 d’entre elles, dont le PSG, vainqueur facile d’Anderlecht.

Malgré seulement 16 buts marqués lors des matches de mardi, le spectacle a été au rendez-vous sur les pelouses européennes. Certaines équipes se sont qualifiées, alors que d’autres se sont relancées. Découvrez le point sur les groupes A, B, C et D.



Groupe A :

Manchester United Benfica : 2-0

Le succès des Mancuniens à domicile contre le Benfica assure quasiment aux vainqueurs de la Ligue Europa 2017 une place en huitième de finale. Il ne leur manque qu’un seul point pour être sûr d’être premier du groupe. Un énorme Anthony Martial sur le flanc gauche a été très utile aux Red Devils, même s’il a vu son pénalty repoussé par Svilar au quart d’heure de jeu. Le premier but du match est venu… par ce même Svilar d’un csc, la frappe de Matic étant repoussée par le poteau et rebondissant sur le dos du portier belgo-serbe qui a malencontreusement ouvert le score (0-1, 45ème). Le second but est l’oeuvre de Blind sur pénalty obtenu par Rashford (78ème)


L’homme du match : David De Gea

Tout n’a pas été si simple pour les Mancuniens. Face à des Portugais volontaires qui jouaient leur dernière chance dans cette poule il a fallu un David De Gea vigilant. Auteur de très belles parades, l’Espagnol continue la belle série de MU à Old Trafford. Ils n’y ont plus perdu en Coupe d’Europe depuis 2013, et personne n’est encore parvenu à marquer un but à De Gea depuis le début de la saison au Théâtre des Rêves.



FC Bâle – CSKA Moscou : 1-2

En ouvrant le score à la demi-heure de jeu par Zuffi au terme d’un beau mouvement collectif, les Suisses pensaient sans doute avoir fait le plus dur. Une victoire aurait suffi aux Balois pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Mais au retour des vestiaires, les Moscovites ont su inverser la tendance, d’abord avec l’égalisation de Dzagoev (1-1, 65ème) ensuite avec le but du Suédois Werbloom après une erreur de la défense de Bâle (1-2, 79ème) Avec 6 points chacun, les deux clubs vont devoir se départager lors de deux prochaines journées.


L’homme du match : Pontus Werbloom

Le milieu de terrain du CSKA permet au Russes de croire encore en une qualification grâce à but décisif en fin de match. Présent au CKA depuis 7 ans l’ancien joueur d’Alkmaar marque peu. Il se souviendra probablement longtemps de sa réalisation, surtout qu’il s’agit de son premier but en C1 depuis 2012.



 

Groupe B :


PSG – Anderlecht : 5-0

Sur la scène européenne, Paris est étranger au moindre faux-pas. Et les Belges s’en sont une nouvelle fois rendus compte au Parc des princes. Vainqueurs 5-0, les combinaisons ont eu raison d’Anderlecht comme sur le premier but du PSG par Verratti (1-0, 30ème). Juste avant la pause Neymar enrôle une frappe magnifique pour doubler la mise (2-0, 45+3).

Et puis a commencé le « show Kurzawa. » A la reprise d’un coup franc de Neymar repoussé par le poteau, l’international Français propulse le ballon au fond des filets pour un nouveau but (3-0, 52ème) avant de reprendre un centre de Dani Alves de la tête (4-0, 72ème) puis d’inscrire un triplé d’une jolie frappe du gauche (5-0, 78ème).


L’homme du match : Layvin Kurzawa

Le latéral gauche du PSG n’oubliera pas cette belle soirée. En plus de la qualification, le PSG a encore fait le spectacle. Et si une nouvelle fois, Cavani, Mappé (une passe décisive), ou Neymar (un but) se sont illustrés, c’est du côté de Kurzawa qu’il faut regarder. Auteur d’un coup du chapeau, il a été l’homme de la seconde période et a permis de donner plus d’ampleur au succès parisien. Il s’agit du premier défenseur à marquer un triplé en C1 depuis Franck Sauzée en 1993.



Cletic Glasgow – Bayern Munich : 1-2

Sans Neuer, Muller, Ribéry et surtout Lewandowski, le Bayern a assuré l’essentiel au Celtic Park. A la 20ème minute c’est Coman qui ouvrait le score en faisant jouer sa vitesse. En seconde période, les Ecossais revenaient à la marque par Mc Gregor à près d’un quart d’heure de la fin. Mais le score de parité n’aura duré que quelques instants car en fin de match Javi Martinez reprenait de la tête un centre d’Alaba pour donner les trois points de la victoire au Bayern ainsi que la qualification en huitième de finale.



L’homme du match : Kinglsey Coman

Positionné dans un rôle inhabituel pour lui, l’ancien Turinois a fait son travail. Faisant jouer sa vitesse et ses dribbles, il a été dangereux tout au long de la rencontre, lui qui a plutôt l’habitude d’évoluer sur un couloir. Placé dans l’axe, Kingsley Coman aura ouvert le score et permis aux Bavarois de prendre une option sur ce match.



Groupe C :


AS Roma – Chelsea :3-0

Les Anglais avaient l’opportunité de valider leur billet pour les 1/8 en cas de succès en terres romaines. Cela n’aura pas du tout été le cas. Dès le début du match, El Shaarawy effectuait une magnifique reprise de volée de l’extérieur du pied droit pour tromper Courtois (1-0, 1ère). 

Malgré un bon Eden Hazard, une nouvelle erreur défensive de la défense des Blues profitait à El Shaarawy qui mettait le but du break (2-0, 36ème). En seconde période, Perrotti inscrivait lui aussi un but superbe (3-0, 63ème) ! L’Argentin décochait une frappe limpide pour sceller le score. Sans un grand Thibault Courtois, les Romains auraient même pu alourdir le score au cours de la dernière demi-heure.


L’homme du match : Stephan El Shaarawy

Pour sa deuxième titularisation cette saison en C1, l’Italien a démontré qu’il fallait compter sur lui. Son premier but est un chef d’œuvre plein de spontanéité alors que sa seconde réalisation est plutôt pleine de malice. Ce sont ses deux premières réalisations en Ligue des champions et ils permettent à la Roma de prendre la tête de son groupe avec 8 points, soit 1 point devant Chelsea.




Atletico Madrid – Qarabag : 1-1

Le match nul de l’aller 0-0 n’était donc pas un accident. Dans l’obligation de faire un résultat pour encore croire en une qualification, les Colchoneros ont buté sur les Azerbaïdjanais qui ont marqué en premier grâce à Michel cinq minutes avant la pause (0-1, 40ème). Qarabag a fini par céder à l’entame de la seconde période grâce à une réalisation de Thomas servi par Griezmann. Réduits à 10 pour la dernière demi-heure, les Azerbaïdjanais ont tenu bon. Avec seulement 3 points en 4 matches, l’Atletico, qui avait atteint les demi-finales de l’épreuve l’an passé peut sans doute faire une croix sur la qualification en 1/8.



L’homme du match : Ibrahim Sehic

Le gardien Bosnien aura écœuré les attaquants rojiblancos. Griezmann, Correa et Gameiro auront tenté mais Sehic aura quasiment tout repoussé. Il a dû faire face à une dizaine de frappes cadrées de l’Atletico Madrid mais même Felipe Luis, Gabi ou encore Godin n’ont su tromper la vigilance du gardien. En toute fin de match, il a réalisé LA parade de la rencontre contre Gaitan pour préserver ce précieux point du nul.




Groupe D :


Olympiakos – FC Barcelone : 0-0

Il n’y aura pas de 4ème succès de rang en Ligue des Champions pour le FC Barcelone. En déplacement sur la pelouse de l’Olympiakos, les hommes de Valverde ont dominé (29 frappes à 6). Mais rien n’y aura fait, les leaders de la Liga n’auront pas su trouver la faille dans le bloc grec. Encore une fois Lionel Messi aura été le Catalan le plus dangereux, mais il a été le seul à véritablement bouger sur le front de l’attaque, Luis Suarez ayant lui été assez discret et hésitant devant le but adverse.



L’homme du match : Silvio Proto

Ni Lionel Messi, ou Luis Suarez ou encore Semedo ne sont parvenus à tromper le très bon gardien belge de 34 ans. Depuis la reprise du championnat, c’est la première fois que les Catalans n’ont pas marqué, la faute en revient à Silvio Proto qui était simplement infranchissable ce mardi soir et ce, malgré les très nombreuses tentatives de Lionel Messi.




Sporting – Juventus Turin : 1-1

La Juventus pouvait se rapprocher des 1/8, mais les derniers finalistes de l’épreuve sont repartis de Lisbonne avec le point du nul. A la 20ème minute, une frappe de Gelson Martins repoussée par Buffon permettait à Cesar d’ouvrir le score (1-0, 20ème). Mais en fin de match, c’est Gonzalo Higuain qui remettait les deux formations à égalité d’une balle piquée somptueuse à dix minutes de la fin (1-1, 79ème). Malgré une bonne fin de match, les Turinois ne sont pas parvenus à marquer le but de la qualification.


L’homme du match : Gonzalo Higuain

L’attaquant argentin est de retour en pleine forme. Après un début de saison timide avec 4 buts en 2 mois, Higuain vient justement de faire aussi bien en 6 jours et 3 matches. Contre le Sporting, c’est une nouvelle fois l’ancien attaquant du Real qui a été l’homme providentiel des Turinois. Il s’agit de son deuxième but en Ligue des Champions cette saison, et celui-ci rapproche un peu la Juventus des huitièmes de finale.