Ligue des Champions : le bilan des matches de mardi

Voir le site Téléfoot

RTX3H7X0
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-10-18T08:40:10.647Z, mis à jour 2017-10-18T08:43:57.182Z

La soirée de mardi a été très animée sur toutes les pelouses. Du spectacle, du jeu et des buts ont été les ingrédients de cette troisième journée où certaines équipes se sont approchées d’une qualification.

Avec 31 buts en seulement 8 rencontres, la soirée de mardi soir a été très belle et très animée aux quatre coins de l'Europe. Mention spéciale à Liverpool qui atomisé Maribor pour sa première victoire en Ligue des Champions cette saison. Retour sur les premiers matches de cette troisième journée de C1.




Groupe E :

Maribor – Liverpool : 0-7

Après deux matches nuls, les Reds devaient se ressaisir pour continuer à croire en une qualification. Cela a été chose faite lors du déplacement de Liverpool à Maribor avec un très net succès. Firmino (4ème et 54ème), Salah (19ème et 40ème),  Coutinho (13ème), Oxlade-Chamberlain (86ème) et Alexander-Arnold (90ème) ont été les buteurs anglais dans un match à sens unique.


L’homme du match : Mohamed Salah

Depuis son arrivée en Angleterre l’Egyptien confirme tous les espoirs placés en lui. L’ancien joueur de la Roma s’est parfaitement intégré au collectif de Klopp, comme en témoigne sa performance mardi soir avec 2 buts et 1 passes décisive en à peine une heure de jeu.



Spartak Moscou – FC Séville : 5-1

Les Espagnols avaient l’occasion de poursuivre leur belle entrée en matière en Ligue des Champions. Mais le déplacement en Russie n’a pas été de tout repos pour les coéquipiers de Ben Yedder et Lenglet. Menés au score suite à l’ouverture du score moscovite de Promes (18ème) les Sévillans ont égalisé par l’intermédiaire de Kjaer (30ème) avant de sombrer en seconde période. Melgarejo (58ème), Glushakov (67ème), Adriano (74ème) et encore Promes (90ème) ont été les bourreaux du club sévillan. Les Moscovites sont co-leaders du groupe avec Liverpool (5 points)


L’homme du match : Quincy Promes

Le Néerlandais a été l’homme fort du Spartak. L’international Oranje y est allée de son doublé contre le FC Séville, mais il est aussi passeur décisif sur les deuxième et quatrième but de sa formation. Tout au long des 90 minutes il a été un poison pour le flanc droit de la défense du FC Séville.



Groupe F

Manchester City – Naples : 2-1

C’était l’une des grosses affiches de cette troisième journée. Pour ce choc entre deux des équipes en forme de ce début de saison, l’avantage est revenu au Citizens qui ont été plus incisifs en première période (12 tirs à 4) même s’ils peuvent remercier Ederson pour sa parade sur le pénalty de Mertens à la demi-heure de jeu. Sterling (9ème), Gabriel Jesus (13ème) ont été les buteurs pour City qui poursuit son sans faute avec 9 points en 3 rencontres. Après la pause, Naples a fait jeu égal avec City et est revenu à la marque grâce à un pénalty de Diawara.


L’homme du Match : Kévin de Bruyne

Le Belge n’en finit plus d’impressionner. A la baguette dans la création du jeu, le numéro 17 des Citizens n’a certes pas marqué, mais il est passeur décisif sur le second but de City. A la 25ème minute il aurait pu inscrire le but de cette soirée. Servi sur une passe en retrait par Sané, De Bruyne décoche sans contrôle une frappe du gauche des 25 mètres qui est venue heurter l’intérieur de la barre transversale avant de retomber juste devant la ligne de but.




Feyenoord – Shaktar : 1-2

Pour ce match entre les deux outsiders de ce groupe, le droit à l’erreur n’était pas permis. Si les Néerlandais ont vite ouvert le score par l’intermédiaire de Berghuis (9ème) leur avantage n’a pas duré puisque Bernard a égalisé un quart d’heure plus tard (24ème). En seconde période le Brésilien de 25 ans a inscrit un nouveau but et son doublé lui permet aux Ukrainiens de rester dans la course pour les huitièmes de finale.


L’homme du match : Bernard

Depuis le mois de mai Bernard n’avait marqué que deux fois avec le Shaktar. En 90 minutes il a donc fait aussi bien que lors des 5 mois précédents. Auteur d’un doublé, il condamne quasiment le Feyenoord et il permet aussi au Shaktar de rester devant Naples avec 6 points et d’occuper la deuxième place à trois points de Manchester City.




Groupe G

AS Monaco – Besiktas : 1-2

Cette troisième journée était sans doute la dernière chance des Champions de France de viser la qualification. Le club du Rocher s’en est remis comme d’habitude à Falcao buteur à la demi-heure de jeu. Mais les Turcs sont très vite revenus au score par l’intermédiaire de Tosun (34ème). L’attaquant de 26 ans a de nouveau trompé la vigilence monégasque au début de la seconde période, bien servi par Babel (54ème). Pour Monaco, la qualification s’éloigne donc alors que le Besiktas continue son sans-faute.


L’homme du match : Cenk Tosun

Besiktas peut compter sur un bon buteur en ligue des Champions. Tosun en est désormais à trois buts en C1. Avec ce doublé il réduit les chances de qualifications de l’AS Monaco et permet surtout au club stambouliote de croire en une première qualification pour les huitièmes de finale de C1.



RB Leipzig – FC Porto : 3-2

Les vice-champions d’Allemagne ont obtenu leur premier succès en Ligue des Champions en venant à bout du FC Porto au terme d’une rencontrer animée. Tout s’est joué en première période avec l’ouverture du score d’Orban pour Leipzig (8ème) avant l’égalisation d’Aboubakar (18ème). Forsberg (38ème) et Augustin (41ème) ont redonné une avance au club allemand avant que Mercano ne réduise la marque (44ème)



L’homme du match : Jean-Kévin Augustin


Le jeune Français de 20 ans se sent de mieux en mieux avec le RB Leipzig où il en est à 3 buts lors de ses 4 dernières apparitions toutes compétitions confondues. En plus de sa réalisation de mardi qui donne 3 points à son club, il a réalisé en seconde période une roulette « zidanesque » de toute beauté pour effacer deux adversaires, action qui ne s’est malheureusement pour lui pas conclue par un but. Un match de grande classe pour l’ancien Parisien. 



Groupe H

Real Madrid Tottenham : 1-1

Les Merengue connaissent toujours autant de difficultés à s’imposer à domicile. Opposés à une équipe de Tottenham très bien organisée, les Madrilènes ont subi l’ouverture du score suite à un CSC de Varane, et sont tombés sur un très bon Hugo Lloris. Le capitaine des Bleus ne s’est incliné que sur un pénalty transformé par l’inévitable Ronaldo juste avant la pause.


L’homme du match : Hugo Lloris

Le gardien de Tottenham est incontestablement le grand héros du club londonien. S’il a été sauvé par son poteau en première période suite à une tête de CR7, après la pause, il a réalisé trois parades décisives contre Ronaldo à deux reprises mais aussi devant Karim Benzema en plongeant à l’horizontale sur une tête du numéro 9 du Real.



Apoel Nicosie – Borussia Dortmund : 1-1

La surprise de cette soirée de Ligue des Champions est venue de Nicosie. Dominé par le club allemand, les Chypriotes ont tenu bon en première période et ont cru en une victoire avec l’ouverture du score de Pote à l’heure de jeu. Mais quelques instants plus tard, Sokratis égalisait pour donner le point du match nul au club de la Ruhr.


L’homme du match : Michael Pote

L’ancien joueur de Nice (2009-2010) et du Mans (2010-2011) joue sa première saison avec l’Apoel et en 5 apparitions, il en est déjà à 3 buts. Rentré en jeu à la demi-heure de jeu, il ne lui a fallu que 30 minutes pour ouvrir le score. A 33 ans, Pote aurait pu passer une bien meilleure soirée si Dortmund n’était pas parvenu à égaliser.