Ligue des champions : Le bilan des matches de mercredi [Vidéo ]

Voir le site Téléfoot

RTS1I210
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-11-02T07:01:46.845Z, mis à jour 2017-11-02T07:07:22.364Z

La soirée de mercredi a été bien plus animée que celle de mardi avec 28 buts inscrits. Les clubs anglais ont fait le spectacle et les surprises ont été au rendez-vous une nouvelle fois.

A l’image de Manchester United mardi, les clubs de Premier League ont été les grands acteurs la quatrième journée de Ligue des Champions mercredi. Les trois équipes anglaises engagées sont qualifiées (Manchester City, Tottenham) ou tout proches de l’être (Liverpool), alors que le tenant du titre, le Real Madrid, a passé une très mauvaise soirée.



Groupe E

Liverpool – Maribor : 3-0

Après le succès monumental du match aller (0-7), Liverpool avait l’occasion de frapper fort à nouveau avec la réception d Maribor. Les Reds n’ont pas failli, même s’ils ont rencontré une meilleure opposition. Il a fallu attendre la seconde période pour voir les hommes de Klopp surclasser les Slovènes. Salah a trompé Handanovic d’une jolie déviation suite à un centre de Alexander-Arnold (1-0, 49ème). Si Milner trouvait le poteau sur un pénalty (53ème), il se rattrapait parfaitement pour décaler Can auteur du deuxième but (2-0, 64ème). La fin du match était plus simple pour Liverpool qui malgré un relâchement permettant à Maribor de se montrer dangereux, aggravait la marque grâce à Sturridge (3-0, 90ème) Les Reds sont premiers et pourront jouer leur qualification contre Séville lors de la prochaine journée.


L’homme du match : Mohamed Salah

L'Egyptien de 25 ans a encore une fois été l'homme des Reds. Buteur en tout début de seconde période, il s'est procuré de nombreuses occasions, souvent servi depuis le flanc droit par le jeune Trent Alexander-Arnold. En ouvrant le score il a mis Liverpoll sur de bons rails. Mohamed Salah en est d'ailleurs à 4 buts lors de ses 4 derniers matches avec le club de la Mersey toute compétition confondue, et il est le 3ème meilleur buteur en C1 avec 4 réalisations.



FC Séville – Spartak Moscou : 2-1

La défaite surprise des sévillans (5-1) à Moscou lors du match aller compliquait la tâche des coéquipiers de Ben Yedder. Dans l’obligation de gagner, les Espagnols n’ont pas déçu. Dominateurs, l’ouverture du score est venue à la demi-heure de jeu par Clément Lenglet sur corner (1-0, 29ème). A l’heure de jeu Ever Banega, déjà passeur décisif, inscrivait le but du match d’une frappe du gauche sublime qui nettoyait la lucarne gauche des cages moscovites (2-0, 59ème). A 10 minutes de la fin, Ze Luis réduisait le score pour le Spartak (2-1, 78ème)


L’homme du match : Ever Banega

L’Argentin du FC Séville a été l’homme fort de ce match. Très actif au milieu de terrain il a été à l’origine de la plupart des actions chaudes de son club. C’est donc en toute logique qu’il se retrouve passeur décisif sur le but de Lenglet, et aussi buteur au début de la deuxième période. Grâce à Ever Banega, le FC Sévillle dépasse son adversaire de mercredi et compte 7 points, soit 2 de plus que le Spartak.



Groupe F

Naples – Manchester City : 2-4

Le match le plus séduisant de la soirée a tenu ses promesses. Des buts, du jeu, du grand spectacle. Les spectateurs présents à San Paolo ont dû passer une belle soirée pour peu qu’ils ne supportaient pas Naples. Pourtant sur un très beau mouvement Insigne ouvrait le score (1-0, 21ème). Ensuite la machine City se mettait en place sur deux coups de pieds arrêtés grâce à Otamendi (1-1,34ème) et Stones (1-2, 48ème). Jorginho égalisait sur pénalty (62ème) mais la fin du match était dominée par les Citizens. Aguero redonnait l’avantage à la formation anglaise (2-3, 69ème) avant que Sterling ne marque le dernier but du match (2-4,90+5).


L’homme du match : Sergio Aguero

Le match a été tellement intense de part et d’autre. Hamsik Insigne Mertens côté napolitain, mais aussi Stones, Sane et Sterling pour les Citizen ont été grandioses. Mais mention spéciale à Aguero, auteur du troisième but et qui devient le meilleur buteur de l’histoire de Manchester City avec 178 réalisations avec les Sky Blues.



Shakhtar – Feyenoord : 3-1

Les Néerlandais sont l’une des déceptions de la Ligue des Champions. Ils n’ont pris aucun point en 4 rencontres Pourtant, à Donetsk, ils ont ouvert le score par Jorgensen (1-0, 12ème). Mais leur avantage n’a duré que 2 minutes jusqu’à l’égalisation de Ferreyra (1-1, 14ème). Dans la foulée, Marlos, déjà très actif à l’aller donnait l’avantage aux Ukrainiens (2-1, 17ème). En deuxième période c’est de nouveau l’Ukrainien qui s’illustrait pour inscrire un doublé d’une balle piquée remarquable. (3-1, 68ème). Avec ce succès, le Shakhtar est très proche de la qualification. Il ne lui faut qu’un point à prendre contre City ou Naples pour accéder aux huitièmes.


L’homme du match : Marlos

Le duo d’attaque du Shakhtar a encore frappé. Très complice sur la pelouse, Marlos et Ferreyra ont été les grands artisans de la victoire de leur équipe. Marlos a été l’homme de la partie avec une facilité de dribble déconcertante à l’image de son second but.



 


Groupe G

Besiktas – As Monaco : 1-1

Malgré ce nul, l’ASM a encore une petite chance de se hisser en huitième de finale. Sur la pelouse du Besiktas, le club de la Principauté a mené au score avec un but de Rony Lopez. Mais Cenk Tosun a une nouvelle fois été l’homme providentiel pour le club stambouliote. Avec 10 points, les Turcs sont presque qualifiés, alors que Monaco a encore un mince espoir de finir à la deuxième place du groupe.


L’homme du match : Fabinho

Cenk Tosun ou Quaresma ont certes fait un bon match, mais le Brésilien a été l’homme fort de la rencontre. Au milieu de terrain, on n’a vu que lui et son entente avec Moutinho aurait mérité mieux que le simple point du match nul. Omniprésent à la récupération et à la distribution du jeu, Fabinho a été le meilleur homme du match.


 

FC Porto – RB Leipzig : 3-1

L’un des matches les plus animés de la soirée se déroulait à Porto. Dans un groupe encore très ouvert derrière le Besiktas, les Portugais devaient se ressaisir à domicile. Herrera a ouvert le score très vite suite à un corner (1-0, 13ème) mais Werner a remis les deux équipes à égalité dès l’entame de la seconde période suite à une superbe inspiration (1-1, 46ème). Le FC Porto a néanmoins vite réagi avec Danilo Pereira qui a redonné l’avantage (2-1, 61ème) aux Portugais avant que Maximiliano Pereira ne scelle le score en toute fin de rencontre (3-1,90+4)


L’homme du match : Hector Herrera

En profitant d’un cafouillage suite à un corner de son équipe, Hector Herrera a ouvert le score et mis le FC Porto sur la bonne voie. Le capitaine mexicain inscrit là son premier but en Ligue des Champions depuis 2015, et relance par la même occasion son équipe dans la course à la qualification.



Groupe H

Tottenham – Real Madrid : 3-1

Dans une très belle ambiance à Wembley, les Spurs de Tottenham ont régalé le public. Ils ont bousculé une équipe madrilène en manque de repères. Si Kane n’a pas marqué il a effectué un très bon match et a constamment pesé sur les lignes défensives merengue à l’image de sa passe décisive sur le but de Eriksen (65ème). Dele Alli qui faisait son retour à la compétition après une longue suspension a inscrit un doublé (26ème et 56ème). En fin de match Cristiano Ronaldo a réduit le score sur une remise de Mayoral (3-1, 80ème)


L’homme du match : Dele Alli

Le britannique de 21 ans n’a pas manqué son retour à la compétition en Ligue des Champions. Propre dans la construction du jeu et inépuisable dans le travail collectif, Dele Alli a été omniprésent offensivement et défensivement. Il a aussi bénéficié de chance puisque son premier but n’est pas valable (hors-jeu de Trippier le passeur décisif) et sa frappe sur son second but est déviée par Sergio Ramos. A noter qu’il est aussi à l’origine du troisième but des Spurs. Décisif tout simplement.


Borussia Dortmund – Apoel Nicosie : 1-1

La double confrontation entre le Borussia et l’Apoel devait permettre à Dortmund de relever la tête suite à ses deux défaites inaugurales dans ce groupe H. Il n’en a rien été ni à l’aller ni au retour. Malgré ses 27 frappes le club de la Ruhr n’a pu faire mieux que 1-1. Avec l’ouverture du score de Guerreiro, le plus dur semblait être fait (1-0, 29ème).  Mais en seconde période Michael Pote a encore marqué contre Dortmund (1-1, 51ème) comme lors du match aller. L’exploit est d’autant plus fort que l’Apoel n’a frappé que 4 fois ce mercredi et n’a cadré qu’à 2 reprises ! Avec 2 points, les deux formations n’ont qu’un mince espoir de croire aux huitièmes de finale.


L’homme du match : Michael Pote

Comme à l’aller, c’est lui qui a marqué pour les Chypriotes. Il s’agit de son deuxième but dans la compétition, et également du deuxième de l’Apoel cette saison. Michael Pote entretient aussi l’espoir d’une troisième place synonyme de Ligue Europa pour les Chypriotes qui sont à égalité de points avec Dortmund.