Ligue des champions : le bilan des matches de mardi

Voir le site Téléfoot

RTX3FXKJ
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-09-13T09:37:20.712Z, mis à jour 2017-09-13T10:24:15.969Z

Les clubs ont fait un retour tonitruant sur la scène de la Ligue des Champions. 28 buts ont été marqués lors des 8 premiers matches ce mardi ! Retour sur les huit premières rencontres de mardi.

Les buteurs des meilleurs clubs européens ont été redoutables lors de la première de Ligue des Champions. En moyenne il y a 3,5 buts par rencontres lors des 8 matches disputés. Mention spéciale au PSG et à Chelsea qui ont été particulièrement brillants pour leur premier match de poule !


Groupe A : Manchester tranquille mais perd Pogba


Manchester FC Bale 3-0

Dans un groupe à sa portée les Mancuniens ont très bien commencé leur parcours européen pour leur retour en Ligue des Champions en venant à bout du FC Bale (3-0). Pourtant les vainqueurs de la Ligue Europa ont perdu Paul Pogba dès la 19ème minute. Il a été remplacé par Fellaini qui a ouvert le score à la 35ème minute, avant que Lukaku ne double le score (53ème). Rashford a scellé le score en toute fin de match (3-0, 84ème ). Concernant Paul Pogba, son absence pourrait être de plusieurs semaines.


L’homme du match : Romelu Lukaku

Le Belge ne s’arrête plus de marquer. A l’exception de la rencontre contre Leicester en Premier League, Lukaku trouve systématiquement le chemin des filets. Très actif sur le front de l’attaque, il en est à 9 buts depuis le début de saison toutes compétitions confondues.



Benfica CSKA Moscou 1-2

Tout s’est joué en seconde période dans un match très animé (23 frappes pour Benfica contre 14 aux Moscovites). Si les Portugais ont été dominateurs (73% de possession) le score au tableau d’affichage reflète le réalisme russe illustré par des buts de Vitinho (63ème) et Zhamaletdinov (71ème) qui ont répondu à l’ouverture du score de Seferovic (50ème).


L’homme du match : Timur Zhamaletdinov

En 24 minutes de jeu, le jeune attaquant de 20 ans du CSKA a fait l’essentiel. Il s’est créé deux occasions, et sur sa seule frappe cadrée de la rencontre, il donne les 3 points à son équipe. Performance d’autant plus remarquable qu’il ne s’agit que de son troisième but en 2017 avec son club.


Groupe B : le PSG et le Bayern comme prévu


Celtic Glasgow – Paris Saint-Germain : 0-5

Le PSG n’a pas manqué ses débuts en ligue des Champions se baladant au Celtic Park. Avec 5 buts, le club de la capitale a impressionné, bien emmené par sa MCN, où chaque joueur du trio a trouvé le chemin des filets. Neymar, Mbappé, et Cavani (2 buts) ont donc marqué, bien aidés par Draxler qui a poussé Lustig à marquer contre son camp.


L’homme du match : la MCN

Le PSG a montré une telle qualité à tous les niveaux, qu’il est difficile de sortir un homme du match. Le Brésilien s’est illustré par ses accélérations et ses dribbles tout comme Mbappé. Cavani a provoqué le pénalty qu’il a transformé, et a inscrit un second but remarquable de la tête. Mais l’on pourrait aussi parler de Rabiot, impérial au milieu de terrain jusqu’à sa sortie, et aussi d Areola, auteur de deux magnifiques parades.




Bayern Munich – Anderlecht : 3-0

Le score ne reflète pas la réalité du terrain. Si le Bayern mérite sa victoire, cela fut plus dur que le 3-0 ne le laisse penser. Dès la 10ème minute les Belges étaient réduits à 10 suite à une faute dans la surface de Kums. Lewandowski transformait le pénalty (1-0, 12ème). Mais Anderlecht a inquiété Neuer régulièrement malgré ses 30% de possession de balle. Alcantara (65ème) et Kimmich (90ème) ont été les autres buteurs de la rencontre. Au final, les Bavarois ont assuré l’essentiel face à une belle équipe Belge.


L’homme du match : Joshua Kimmich

L’an dernier il se plaignait de son faible temps de jeu. Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense bavaroise, Kimmich a non seulement marqué mais aussi délivré un magnifique centre en première intention pour Tiago Alcantara sur le deuxième but de son équipe. Mis parfois en difficulté par Stanciu, il a cependant été précieux offensivement et défensivement.



Groupe C : Chelsea punit Qarabag, alors que l’AS Rome et l’Atletico se neutralisent


Chelsea – Qarabag : 6-0

Les champions d’Azerbaidjan ont connu une première en Ligue des Champions dont ils se rappeleront. Les Blues de Chelsea se sont baladés face à leurs adversaires inscrivant 6 buts lors de ce match. Pedro (5ème), Zappacosta (30ème), Azpilicueta (55ème), Bakayoko (71ème) et Batshuayi (76ème et 82ème ) ont été les buteurs de Chelsea.


L’homme du match : Thibault Courtois

Le gardien Belge des Champions d’Angleterre n’a pas eu grand chose à faire, Thibault Courtois n’a dû faire face qu’à deux tirs cadrés. Alors pourquoi est-il désigné homme du match ? Parce qu’il est assez rare de noter qu’un gardien de but réalise une passe décisive ! Sur la deuxième réalisation de Chelsea, c’est lui qui sert Zappacosta.



As Roma Atletico Madrid : 0-0

Dans ce groupe très relevé, l’une des affiches de la soirée s’est soldée par un score nul et vierge. Il s’agit d’ailleurs du seul 0-0 de la soirée. Les Madrilènes ont tiré 21 fois aux buts, mais n’ont pas pu trompé la vigilance d’Alisson Becker, impérial dans les cages romaines


L’homme du match : Alisson Becker

Le portier brésilien a réalisé des prouesses mardi soir, s’interposant devant Correa, Niguez, et Vietto Koke notamment. Après les 3 buts pris lors de sa dernière titularisation contre l’Inter, il a cette fois rendu une copie remarquable. Suppléé par Manolas à la demi-heure de jeu sur une frappe de Koke, il a, dans la foulée, effectué une parade réflexe extraordinaire sur un centre dévié par De Rossi qui filait au but.



Groupe D : Le Barça domine la Juve


FC Barcelone – Juventus Turin : 3-0

L’affiche de la soirée a été à l’avantage des Balugranas. Après un début de match où les Turinois se sont procurés quelques occasions, Lionel Messi a pris le match a son compte. Omniprésent, il a ouvert le score en toute fin de première mi-temps (1-0, 45ème). Rakitic a doublé le score sur une frappe repoussée de Messi (2-0, 56ème) avant que le numéro 10 argentin ne scelle le score (3-0, 69ème )


L’homme du match : Lionel Messi

Faut-il vraiment vous dire pourquoi ? Le quintuple Ballon d’Or a été impressionnant une nouvelle fois et à lui tout seul est venu à bout de l’une des meilleures défenses d’Europe qui était toutefois mardi privé de Chiellini. Les finalistes de la dernière Ligue des Champions n’ont rien pu faire contre l’Argentin qui a inscrit contre la Vieille Dame ses 95 et 96ème buts en Ligue des Champions.



Olympiakos – Sporting : 2-3

Il s’agissait sans doute de l’un des matches les plus animés de mardi. Mais aussi étranges. A la mi-temps, le Sporting semblait avoir match gagné grâce à des buts de Doumbia (2ème), Martins (13ème )et Fernandes (43ème ). Gérant en seconde période, les coéquipiers de Jérémy Mathieu se sont faits peur en toute fin de rencontre en prenant deux buts par Pardo (89ème et 93ème) alors qu’il était entré en jeu juste 10 minutes auparavant.


L’homme du match : Seydou Doumbia

Le numéro 88 du Sporting s’est enfin illustré avec son équipe. Muet jusqu’à présent avec son club en championnat, Doumbia connaît une toute autre réussite en Ligue des Champions. Buteur lors du tour préliminaire, il a récidivé contre l’Olympiakos en marquant, mais aussi en délivrant une passe décisive sur le deuxième but de Martins.