Ligue des Champions : ces décisions arbitrales qui ont fait parler

Voir le site Téléfoot

RTX5MQJA
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-05-03T13:13:22.155Z, mis à jour 2018-05-03T13:13:37.583Z

Depuis les huitièmes de finale, plusieurs débats sont nés de décisions arbitrales contestées. Loin de faire le procès des arbitres, nous revenons sur ces faits de jeu qui ont créé la polémique.

Au terme des qualifications du Real Madrid et de Liverpool pour la finale de la Ligue des Champions, quelques commentaires ont été faits par les médias, les joueurs ou les entraîneurs sur certaines décisions qui auraient fait basculer l’issue de la rencontre selon eux. Retour sur quelques actions qui ont beaucoup fait parler depuis les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.


Huitième de finale :

PSG – Real Madrid : 3-1 (match aller)

Lors de la victoire lors du match aller, deux décisions arbitrales ont fait parler. La première concerne le premier but madrilène obtenu sur pénalty. Les images montrées après-coup ont en effet montré que Toni Kroos, déséquilibré par Lo Celso était hors-jeu au début de l’action.

La seconde action concerne Sergio Ramos qui dévie une frappe parisienne de la main alors qu’il était dans sa surface. L’arbitre a estimé que celle-ci était involontaire.





Tottenham – Juventus : 1-2 (match retour)

Au cours de la rencontre, il y a plusieurs faits de jeu qui ont créé la polémique. Le premier d’entre eux intervient juste avant le premier quart d’heure avec une main de Chiellini dans sa surface de réparation non sifflée. Quelques instants plus tard, Jan Vertonghen accroche Douglas Costa dans  ses 16 mètres 50, mais l’arbitre n’accorde pas de pénalty. Enfin, à la demi-heure de jeu alors que le score est de 0-0 Andrea Barzagli semble marcher volontairement sur Heung-Min Son.





Quart de finale :

Real Madrid – Juventus : 1-3 (match retour)

Dans les ultimes moments de la rencontre alors que la Juventus avait effacé son handicap de 3 buts concédé à l’aller, un accrochage entre Mehdi Benatia et Lucas Vazquez a lieu dans la surface de réparation. L’arbitre désigne alors le point de pénalty, et expulse Buffon dans la foulée pour protestation.




Manchester City – Liverpool : 1-2 (match retour)

Juste avant la pause, Leroy Sané croit donner 2 buts d’avance aux Citizens qui se sont inclinés 3-0 à l’aller. Mais son but est refusé pour hors-jeu. De cette action naitra une polémique puisque il n’était pas certain que la dernière passe ait été réalisée par un joueur de Manchester City, Milner semblant être le dernier à toucher la balle remettant ainsi Leroy Sané en jeu. Suite à cette action, Pep Guardiola sera expulsé pour contestation.



FC Barcelone – AS Rome : 4-1 (match aller)

En tout début de match, alors que le score est encore de 0-0, Edin Dzeko s’écroule dans la surface apparemment bousculé par Semedo alors qu’il s’apprêtait à frapper. L’arbitre ne considère pas qu’il y ait faute, et siffle une sortie de but.




Demi-finale

Real Madrid – Bayern Munich: 2-2 (match retour)

Au match retour de la demi-finale, alors que le score était de 1-1, un centre de Kimmich est dévié par Marcelo. Le Brésilien touche le ballon de la main alors qu’il est dans la surface de réparation. Le défenseur Merengue reconnaitra lui-même en fin de rencontre que l’arbitre aurait pu siffler pénalty sur cette action.



AS Roma – Liverpool : 4-2 (match retour)

Cette demi-finale a été très intense, et à l’heure de jeu, alors que les deux formations sont à 2-2, El Shaarawy reprend de volée un ballon qui traine dans la surface, qui est dévié de la main par Alexander-Arnaold. L’arbitre siffle corner alors qu’à ce moment du match, un pénalty en faveur de la Roma aurait pu permettre au club de la Louve de croire encore en une qualification.