Ligue des champions - Face à la Juventus, Monaco est au pied d'une montagne (Suivez la rencontre EN DIRECT)

Opposée à la Juventus Turin, en demi-finale aller de Ligue des champions, mercredi au Stade Louis-II, l’AS Monaco va devoir trouver les forces de se sublimer pour espérer retrouver les joies d’une finale de C1.

AS Monaco / Juventus Turin (20h45) : L'ASM au pied du monstre piémontais


Monaco – Juventus, un duel d’extrêmes. Opposés en demi-finale de la Ligue des champions, mercredi soir à Louis-II, dix-neuf ans après leur dernier duel à ce stade de la compétition, les deux équipes vont offrir un véritableduel d’opposés: la deuxième meilleure attaque d’Europe (95 buts) va défier la meilleure défense de la compétition (2 buts encaissés). Kylian Mbappé, talent brut de 18 ans à peine, va se mesurer à Ginaluigi Buffon, 39 ans, l’un des plus grands gardiens de l’histoire du jeu à la longévité sans nulle pareille. Si tout oppose ces deux équipes, l’incertitude qui entoure cette seconde demi-finale la rend excitante.


Frustrée par cette même Juventus il y a deux années en quarts de finale (0-1, 0-0), la formation de Leonardo Jardim a complétement changé sa façon de procéder et de voir le jeu. D’une équipe de projection, elle est devenue une machine à jouer et marquer après une année de transition. Explosive en créant du jeu, toujours meurtrière en contre avec la vitesse de Thomas Lemar, Bernardo Silva et Kylian Mbappé, l’ASM s’est attirée une côte de popularité importante. Elle devra éviter la surenchère face à une machine à faire déjouer.


La Juventus, modèle de travail


En face d’elle, ce sera une montagne. Revenue à une défense à quatre, avec l’explosion d’Alex Sandro et l’arrivée de Daniel Alves, la Juventus a repensé son équipe depuis 2015 et sa dernière finale perdue à Berlin face au FC Barcelone (3-1). Exit Carlos Tevez, Alvaro Morata, Arturo Vidal et Paul Pogba, bonjour aux Paulo Dybala, Gonzlao Higuain, Sami Khedira, Miralem Pjanic, Juan Cuadrado et Mario Mandzukic.


A priori moins talentueuse que sa devancière, cette Vieille Dame a pourtant réussi à trouver l’équilibre cher à toutes les équipes de football et n’a jamais semblé aussi métamorphe. Sa double-confrontation face à un FC Barcelone en deçà de son vrai avait démontré trois choses: sa faculté de réalisme, son extrême solidité et sa propension à faire de jouer n’importe quel adversaire. En mode piano piano lors de la phase de groupes et en huitième de finale, la Juve a augmenté son niveau quand il l’a fallu: lors de l’arrivée du printemps. Battre et faire tomber cette Juve, placerait Monaco très hautdans l’échelle du football européen. C’est le combat d’une vie.




Les compositions probables : Bakayoko devrait en être, Marchisio va remplacer Khedira


AS MONACO (4-4-2) - Entraîneur : Leonardo Jardim

Vidéos associées

News associées