Dans l'actualité récente

Ligue des champions: l’équipe-type des demi-finales

Voir le site Téléfoot

RTS1515G
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-05-11T16:11:00.936Z, mis à jour 2017-05-11T16:19:48.734Z

Le Real Madrid et la Juventus se sont qualifiés pour la finale de la Ligue des champions en éliminant respectivement l’Atlético de Madrid et l’AS Monaco. Voici l’équipe-type de ces quatre matches. Les Monégasques n’y figurent pas…

Victorieuse de Monaco au match aller (0-2 à Louis-II) comme au match retour (2-1 à Turin), la Juventus a été sans faille lors de ces demi-finales de la Ligue des champions. Le Real Madrid a fait très forte impression chez lui à l’aller (3-0, triplé de Cristiano Ronaldo) avant de se faire bousculer par l’Atlético au match retour (défaite 2-1). Téléfoot a analysé ces quatre matches pour en retirer une équipe-type (un brin déséquilibrée et très très offensive...). Découvrez-la !

Défense

Du 100% Juve ici. Keylor Navas a réalisé une double parade décisive lors du match retour à Vicente-Calderon, mais lui a encaissé deux buts, alors que Gianluigi Buffon n’a cédé qu’une fois. Et surtout, l’Italien a dégagé un tel sentiment d’assurance et de sécurité que presque rien ne semblait pouvoir le faire vaciller.

Et tant pis pour ce but de Kylian Mbappé qui a brisé la série de matches sans encaisser de buts côte Juventus. Si Buffon est extraordinaire, sa défense est aussi excellente. Daniel Alves a été le meilleur joueur de ces demies (trois passes décisives et un but somptueux) et Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci ont été aussi solides que d’habitude.

Milieu

Saul Niguez est indispensable dans les rangs de l’Atlético de Madrid. L’Espagnol a marqué rapidement au match retour et a été un danger constant sur le terrain de Vicente-Calderon. Luka Modric, du Real Madrid, reste un métronome fabuleux à voir jouer. Sa qualité de passe est juste exceptionnelle. Lui et Niguez apportent un équilibre fondamental à leur équipe respective.

Paulo Dybala n’est pas forcé de marquer, comme au tour précédent contre Barcelone, pour briller. L’Argentin est un poison pour une défense et un excellent technicien dont la Juve ne saurait se passer. Enfin, Isco rebat clairement les cartes chez les Merengue : Gareth Bale souvent blessé, la BBC (Bale-Benzema-Cristiano) a laissé place à la BIC (Bale-Isco-Cristiano). L’Espagnol est dans une forme étincelante. D’un coup, les rumeurs de départ apparaissent bien lointaines… Son but à Vicente-Calderon a peut-être sauvé le Real.

Attaque

D’accord, il a vécu une soirée difficile au match retour. Mais après son récital du match aller (un nouveau triplé, après celui contre le Bayern lors du quart de finale retour), comment ne pas citer Cristiano Ronaldo ? A l’aller à Louis-II, Gonzalo Higuain a été d’un réalisme clinique pour convertir une accélération foudroyante de la Juve, puis pour faire le break sur un centre splendide d’Alves. Enfin, Karim Benzema n’a certes pas marqué, mais son action géniale sur le but d’Isco lui offre largement sa place dans cette équipe-type. Dans les cœurs merengue, le Français est un héros.


Equipe-type des demi-finales de la Ligue des champions