Dans l'actualité récente

Ligue des champions / Liverpool - AS Roma : A la conquête des étoiles

Voir le site Téléfoot

RTX5LXGG
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-04-24T09:18:15.224Z, mis à jour 2018-04-24T16:27:01.042Z

LIGUE DES CHAMPIONS – Opposée à un Liverpool en pleine renaissance et enfin marqué du sceau de la maturité, l’AS Roma va disputer, mardi soir à Anfield, sa première demi-finale de C1 depuis 1984. Un match qui a le goût de l’histoire.

LE CONTEXTE

L’histoire entre Liverpool et la Roma est plutôt courte mais elle est intense. Trente-quatre ans après leur mythique finale disputée au Stadio Olimpico lors de l’édition 1983/1984,  les deux clubs vont se retrouver mardi soir pour leur sixième confrontation européenne en demi-finale de Ligue des champions. 


Une confrontation que l’on peut aisément qualifier d’ouverte, tant les deux équipes disposent de la pancarte "outsiders" sur leur dos. C’est le tirage au sort qui a voulu ça. Mais ça la rend particulièrement intéressante.




Privés de printemps européen depuis une décennie, les deux clubs vont avoir l’opportunité de se remettre pour de bon sur le devant de la scène européenne. Pour Liverpool, repris par Jürgen Klopp il y a trois ans, ce retour inespéré dans le dernier carré de la C1 avait des chances de se produire. Il y a deux ans, une partie de ce groupe avait déjà disputé (et perdu) la finale de Ligue Europa face au Séville FC d'Unai Emery. La confirmation chez les grands n'était qu'une question de temps.


Enfin mature, répondant aux préceptes de jeu de son technicien, dont le pressing intense, le Liverpool de 2018 est un collectif huilé et magnifié par un joueur à part : Mohamed Salah qui aura la particularité d'avoir connu les deux clubs. Dans cette équipe, il y a l’esprit de combat historique qu’on a toujours retrouvé chez les Reds et celui du Borussia Dortmund de Klopp. Ce mélange est parfois piquant, faute d'équilibre, mais souvent explosif.

L’AS Roma, toujours secouée par son contexte quotidien spécial, une passion déraisonnée en externe mélangée à un club instable en interne sans que personne ne comprenne toujours pourquoi, partait, elle, de plus loin. Mais la Louve, tombeuse du FC Barcelone en quart de finale, a souvent affiché son meilleur visage lors de cette campagne de Ligue des champions. La voir à ce niveau est une petite surprise, mais une surprise  "logique" dira-t-on. Son visage européen est celui d’un demi-finaliste de la compétition.





LES CHIFFRES A SAVOIR

34. C’est la première demi-finale de Ligue des champions depuis 34 ans pour l’AS Roma. Le club Italien n’avait plus les pieds dans le dernier carré en C1 depuis la saison 1983/1984 où il s’était incliné en finale face aux Reds.


2. Pour la Roma, c’est aussi la deuxième demi-finale de C1 de son histoire.


10. Devenu une valeur sûre pendant l’époque Rafa Benitez, Liverpool va disputer sa première demi-finale de C1 depuis dix ans et la saison 2007/2008 où Chelsea l’avait empêché de remettre les pieds en finale.


41. C’est le nombre de buts marqués par Mohamed Salah cette saison, toutes compétitions confondues. L’international égyptien, passé par la Roma entre 2015 et 2017, n’avait jamais connu une saison aussi prolifique au niveau comptable. En C1, il en est à 8 buts.




ILS ONT DIT

Jürgen Klopp (Liverpool)


"J'étais surpris après leur match aller (qu'ils puissent revenir face à Barcelone), mais j'ai adoré ce qu'ils ont réalisé. Ils disposent d'énormément d'options."


"Les deux équipes méritent d'être ici. Je grimpais les escaliers à Manchester City quand quelqu'un m'a dit que la Roma avait éliminé Barcelone."


"Je ne pensais pas que c'était possible, mais nous avons réalisé quelque chose de semblable à City."





Eusebio Di Francesco (AS Roma)


"J'aime vraiment la philosophie de Klopp. Je me méfie d'une équipe entraînée par un tel technicien, mais je crois aussi en ma propre philosophie."


"Klopp est un grand entraîneur. Il a remporté beaucoup de titres, mais nous voulons atteindre cette finale."


"Je ne veux pas que nous défendions par tous les moyens. L'idée est de rester compact. Tous nos mouvements doivent être dictés par la position du ballon sur la pelouse."



RTX5LXT0




LES COMPOSITIONS PROBABLES


LIVERPOOL FC



AS ROMA