Ligue des champions / Liverpool - Roma (5-2) : Un immense Salah fait exploser la Louve

ligue-champions-liverpool-roma-5-2-un-immense-salah-fait-exploser-louve-1823505
LIGUE DES CHAMPIONS - Large vainqueur de l'AS Roma en demi-finale aller (5-2), mardi soir à Anfield, Liverpool a fait un gros pas vers la finale de la C1.

LE MATCH : SALAH PORTE LES REDS, LA ROMA EXPLOSE (MAIS RESTE EN VIE)

Liverpool FC / AS Roma : 5-2

Buts Liverpool : Mohamed Salah (36e, 45+1e), Sadio Mané (56e,) Roberto Firmino (61e, 69e)

Buts AS Roma : Edin Dzeko (81e), Diego Perotti (85e, s.p)

La Ligue des champions, c'est une insaisissable. Liverpool et la Roma en ont fait la démonstration grandeur nature mardi soir à Anfield. Complètement déchaînés, les Reds ont infligé une véritable correction à une Louve complètement désarçonnée et faible défensivement.

Vainqueur 5-2, lors de cette demi-finale aller, le club anglais est passé tout proche de réaliser une soirée de rêve. Malgré la qualité indiscutable de la prestation, il subsiste un arrière-goût très légèrement amer. La faute à ces deux buts encaissés alors que l'encéphalogramme de la Roma était plat.

Goût étrange ou non, cette équipe de Liverpool a une nouvelle fois démontré qu'elle était une grenade à retardement. Passé l'entame, marquée par la blessure d'Alex Oxlade-Chamberlain, le club anglais a explosé dans le bon sens du terme. Et quand il explose, il en met partout. Absolument partout.

Une nouvelle fois porté par un immense Mohamed Salah, le LFC a été injouable pendant une grosse heure et démontré pourquoi il avait fait chuter Manchester City en quart de finale. Auteur d'un doublé et de deux passes décisives, l'Egyptien a été le facteur x de cette rencontre. Sans lui, ce n'est pas la même chose. La Roma pourra en témoigner.





Dzeko marque (encore) le but de l'espoir

Parvenue à marquer deux buts grâce à Edin Dzeko (5-1, 81e) et Diego Perotti (5-2, 85e s.p), lors des dix dernières minutes, soit juste après la sortie de son ancien dynamiteur, la Louve a réussi à maquiller la déroute en fessée. Elle abordera le match retour avec trois buts de retard, soit exactement le même écart que face au FC Barcelone en quart de finale.

Buteur à la 80e au Camp Nou, Edin Dzeko a une nouvelle fois remis les siens à l'endroit en réussissant à marquer au même moment de la rencontre (81e). Etrange et symbolique à la fois.

Mal disposée tactiquement, mangée dans les duels, étouffée par le pressing et l'occupation du terrain de son adversaire, absente dans l'entrejeu, la Louve a passé un sale moment à Anfield. Tout avait pourtant bien commencé avec une entame de match porteuse d'espoir. Une phase de domination conclue par une frappe sur le barre d'Aleksandar Kolarov (19e). Le début de la chute de l'Empire. Déception ou non, il faudra se remobiliser rapidement chez les Romains.

Pour remettre les pieds en finale de la C1, il faudra réaliser un nouveau miracle la semaine prochaine à l'Olimpico. Un stade qui verra les fantômes de la finale de 1984 s'inviter aux festivités (Bruce Grobbelaar n'a pas été convié). Il y aura du vin, du Dzeko, du raisin, du Salah, des buts peut-être. Surtout, il faudra que les hommes d'Eusebio Di Francesco suivent les pas du bon Jules César et franchissent eux aussi le Rubicon. S'ils y parviennent, prononcer "Alea Jacta Est" sera de mise.



ILS ONT DIT

Jürgen Klopp (Liverpool FC)

"Pendant 80 minutes, ce fut génial, J'aurais été beaucoup plus heureux à 5-1 ou 5-0. Les garçons ont été très bons."

"Je n'aurais pas imaginé un tel scénario. On va aller là-bas pour gagner."

Eusebio Di Francesco (AS Roma)

"Tout peut arriver en football. On l'a déjà démontré. Mais bien sûr, rien ne sera simple. Ce sera un match différent du Barça, mais la volonté de se battre sera identique."

"On ne va pas couper des têtes maintenant. Cette équipe a fait de grandes choses cette saison."


News associées