Dans l'actualité récente

Ligue des Champions : Manchester City malmené par Naples

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-15T10:52:00.000Z, mis à jour 2011-09-15T11:01:23.000Z

Manchester City découvrait la Ligue des Champions ce mercredi soir face à Naples. Et malgré Nasri, Aguero ou Tevez, les italiens ont quitté l'Angleterre avec le point du match nul, 1-1.

3ème du dernier championnat d'Angleterre devant Arsenal, actuel co-leader de Premier League avec 15 buts marqués et 4 victoires en 4 matches (et un goal average de +12), Manchester City disputait la Ligue des Champions pour la 1ère fois, déjà dans la peau d'un favori.

Les 2 entraineurs italiens face à face prennent des options opposées. A domicile, plus fort sur le papier, mis en confiance par un départ canon en championnat, Roberto Mancini jouait pour gagner, avec un 4-2-3-1 offensif. Walter Mazzari reste fidèle à son original 3-4-3, lui permettant de défendre regroupé en giclant dès la récupération du ballon. Plus le match avance et plus les citizens prennent le match à leur compte. Pourtant, les 2 équipes se procurent beaucoup d'occasions.

Le gardien de Naples, Morgan de Sanctis réalise plusieurs beaux arrêts. Ezequiel Lavezzi (surnommé « La Foudre ») touche la barre transversale à la 17ème minute sur une action de classe. Yaya Touré lui répond à la 34ème. En 2ème mi-temps, Kompany sauve une frappe d'Hamsik sur sa ligne, mais Naples ouvre le score sur un contre rondement mené à la 68ème, grâce à l'inévitable Cavani. Kolarov égalise d'un superbe coup-franc à la 74ème. La fin du match sera (enfin) plus calme...

Et si ce match nul place les 2 équipes à 2 points du Bayern Munich vainqueur à Villareal, on s'en contente. Mancini : «Je crois que le résultat est correct même si bien sûr nous voulions gagner. Nous allons gagner le prochain match à Munich ». Paolo Cannavaro, frère de : « On a voulu jouer notre jeu car si vous vous contentez de défendre et que vous n'offrez rien d'autre, vous finissez par perdre. On a préféré jouer comme si c'était un match normal, même si c'était notre premier en Champions League ».

Si ce match entre deux « novices » en C1 (Naples y avait participé du temps de Maradona) nous a indiqué quelque chose, c'est bien qu'il faudra compter sur eux cette saison. Dans leurs championnats respectifs sûrement, mais aussi en Ligue des Champions...