Ligue des Champions : Monaco jouera les barrages mais sans Falcao

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-08-04T07:59:36.763Z, mis à jour 2016-08-04T08:00:50.201Z

L'AS Monaco a battu Fenerbahçe au troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. La qualification passera par un choc contre une plus grosse équipe.

Eliminé au coup d’envoi, Monaco a fait ce qu’il fallait pour entretenir ses espoirs de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. La rencontre, achevée sur le score de 3 à 1, a été un véritable ascenseur émotionnel à cause de la blessure de Radamel Falcao, buteur et passeur.

Falcao, la tuile

Les hommes de Leonardo Jardim ne pouvaient pas faire pire que la semaine dernière, où une défense aux abois leur avait fait vivre un enfer chez les Stambouliotes. A Louis-II, les Monégasques ont eu la bonne idée de démarrer le match tambour battant, profitant de l’apathie de leur adversaire pour appuyer leur agressivité dans un schéma tactique en 4-4-2. Cette maîtrise rapide a été matérialisée par l’ouverture du score : suite à une récupération opportuniste, Falcao a lancé parfaitement Valère Germain (2ème). Une attaque éclair qui allait être confirmée par un deuxième but dans la foulée, un pénalty généreusement accordé à Dirar et transformé par le Colombien (18ème), dont l’entente avec Germain semble sur la bonne voie. Hélas, on ne la verra pas dans les semaines qui viennent, Falcao étant sorti sur blessure juste avant la mi-temps. Pour le Tigre comme pour Monaco, c’est une très mauvaise nouvelle.

Germain le sauveur

Après la pause, Fenerbahçe a beaucoup mieux joué et la défense de Monaco a recommencé à inquiéter. Une première alerte (une transversale, la réduction du score par Emerike (53ème) et sans doute deux penaltys oubliés plus tard, on voyait la Ligue des Champions s’envoler pour le club de Ligue 1. Mais c’était sans compter la hargne de Valère Germain. Prêté à Nice la saison dernière, l’attaquant, pourtant abandonné par Falcao, avait à cœur de se racheter après le match aller catastrophique. Il a donc pris les choses en main pour inscrire un doublé grâce à une remise intelligente de Dirar (66ème). C’est grâce à lui si Monaco verra les barrages de Ligue des Champions et c’est tant mieux pour sa confiance.

Maintenant, il faudra éviter City

Dans sa quête d’une compétition européenne, l’ASM a passé, non sans difficulté, un premier obstacle. Mais c’est un tout autre adversaire qui les attendra lors de la prochaine étape. Il faudra, par exemple, éviter à tout prix le Manchester City de Pep Guardiola. Les autres adversaires possibles sont le FC Porto, Villarreal, l’Ajax Amsterdam ou le Borussia Mönchengladbach. Sans Falcao, la tâchera s’annoncera encore plus ardue qu’elle ne l’était déjà. Mais c’est le genre de choc qui peut lancer une belle saison.