Ligue des champions : Nice / Napoli (0-2) - Trop juste face à Naples, Nice rate la plus haute marche (VIDEO)

Voir le site Téléfoot

RTS1CVGV
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-08-22T20:38:00.328Z, mis à jour 2017-08-23T08:55:43.273Z

Battu par le Napoli en barrage retour de Ligue des champions, mardi soir à l'Allianz Riviera (0-2, 0-4 agg), l'OGC Nice a été logiquement éliminé de la Ligue des champions. Le club azuréen disputera la phase de groupes de la Ligue Europa au mois de septembre.

Le match : Nice bute sur un très bon Napoli

OGC Nice - Napoli : 0-2 (0-4 agg) 
Buteurs : Callejon (48e), Insigne (89e)

Nice n'était pas au niveau de la Ligue des champions. Tombé face au pire adversaire possible lors du tirage au sort, le club azuréen n'a pas réussi le plus grand exploit de son histoire récente : faire chavirer le paquebot Napoli. Dominé dans tous les compartiments du jeu, malgré un semblant de rébellion lors des 20 dernières minutes, le club français n'a aucun regret à avoir tant son adversaire évoluait deux crans au-dessus. Il disputera la phase de groupes de la Ligue Europa, comme la saison dernière. Et la C3 constituera une compétition idéale pour un groupe en phase de retouche.

Vainqueur sur le score de 0-2, mardi soir à l'Allianz Riviera, grâce à des buts de José Callejon (48e) et Dries Mertens (89e), Naples a, lui, assuré sa qualification pour la phase de groupes de la C1 avec la manière. Supérieur tactiquement, techniquement et collectivement, le club italien a même impressionné par sa tranquillité et sa gestion des événements. Sur l'ensemble des deux rencontres, les coéquipiers de Marek Hamsik auront même à peine tremblé. Déjà Séduisant la saison dernière en C1, ce Napoli sera à surveiller particulièrement lors de la compétition qui débutera en septembre.


Le résumé de la rencontre (beIN Sports)



Les joueurs : Mario Balotelli fait parler de lui, Seri passe à côté

Complètement passé à côté de sa rencontre, l'Italien, visiblement trop juste physiquement, n'a absolument pax existé lors de ce barrage retour.

Ce que l'on retiendra de sa prestation c'est probablement cette sortie du terrain à la 48e minute pour recevoir un nouveau bandage au poignet. Une pause qui a laissé les Niçois à dix lors de l'ouverture du score signée Jose Callejon. Ce moment de flottement a coûté très cher.

Sifflé par une partie du public à sa sortie du terrain, l'international italien a passé une sale soirée sur tous les plans. Il n'était visiblement pas état de mener son équipe vers la révolte après ses problèmes musculaires survenus depuis le début de la saison.

A ses côtés, Wesley Sneijder a également souffert physiquement, mais le Néerlandais s'est comporté en équipier modèle dans l'entrejeu, avant de monter en régime lors de la dernière demi-heure. Jean Michaël Seri, lui, n'a pas été au niveau attendu. Incapable d'assurer une première relance qui puisse permettre à son équipe d'aller de l'avant, souvent battu dans les duels, l'Ivoirien est passé à côté.


La réaction de Lucien Favre sur Balotelli et Sneijder :

"Ca venait un peu trop tôt pour Sneijder, tandis que Mario n’était pas dans le coup, il faut appeler un chat un chat."

La réaction de Dante sur Balotelli (vidéo : beIN Sports) :


Les réactions :

Lucien Favre (OGC Nice)

"Lorsqu'on a tiré Naples, j'ai tout de suite compris que ce serait très très difficile"

"On était meilleurs lors du match retour à Amsterdam que ce soir."

"Il y a eu trop peu d’investissement défensif chez certains de mes joueurs. Dès lors, c’était impossible."

Le chiffre : 3

Auteur du deuxième but, mardi soir, Lorenzo Insigne est en forme en ce début de saison. Il a été décisif lors des trois premiers matches officiels de la saison du Napoli. Bilan : 1 but et 2 passes décisives.



Les résultats de la soirée en Ligue des champions

Sévilla FC - İstanbul Başakşehir : 2-2 (4-3)
OGC Nice - Napoli : 0-2 (0-4)
Rijeka - Olympiakos CFP : 0-1 (1-3)
Maribor - Hapoel Beer-Sheva : 1-0 (2-2)
Astana - Celtic Glasgow : 4-3 (4-8)