Ligue des champions / Un Real impitoyable surprend un Bayern trop maladroit

Voir le site Téléfoot

RTX5Y4UK
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-04-26T08:00:56.199Z, mis à jour 2018-04-26T09:13:39.762Z

LIGUE DES CHAMPIONS - Vainqueur au panache du Bayern Munich (1-2), à l'Allianz Arena, en demi-finale aller, mercredi soir, le Real Madrid a pris belle option pour jouer une troisième finale de suite dans la compétition.

LE MATCH

Le Real de Zidane a été fidèle à sa réputation. Devenu une équipe de coupe et duel au couteau depuis deux ans et la prise de fonction de l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France, la formation espagnole est allée surprendre un Bayern Munich volontaire mais trop maladroit dans son antre de l'Allianz Arena en demi-finale aller (1-2). 

Mené au score et proche d'encaisser un deuxième but dans le dernier quart d'heure de la première période, le Real a tangué, flanché, mais sans jamais rompre. C'est contre le cours du jeu qu'il a égalisé juste avant la pause grâce à Marcelo (44e), avant de planter un coup de poignard en contre grâce à Marco Asensio juste avant l'heure de jeu (57e). 

Très fort mentalement et bien mieux disposé pour quadriller le terrain avec un nouveau passage en 4-4-2, décidé par Zidane au retour des vestiaires, le Real s'est ensuite mué en équipe de contre. Et surtout en un collectif solidaire où Ronaldo, difficile à trouver en attaque, a fait sa part de travail défensif. Moins menaçant au fil des minutes, le Bayern s'est; lui, cassé les dents devant le but et dans la surface de réparation. 

Meurtri par les absences, avant (David Alaba) et pendant le match (Arjen Robben et Jérôme Boateng sont sortis en première période), le géant bavarois n'a pas raté son match, loin de là, mais entre les coups du sort, une maladresse chronique et un coup de pompe dans le dernier quart d'heure, sa défaite en est devenu presque logique. Ce n'est pas le plus cohérent des deux qui a gagné, c'est le plus tueur. La science de la coupe d'Europe est définitivement revenue à la "Casa".




LE CHIFFRE

150. Le Real Madrid a remporté le 150e match de son histoire en Ligue des champions. C'est le premier club à atteindre ce cap.




LE GESTE




L'HOMME DU MATCH

On pourrait en sortir plusieurs. Mais la faculté de Marco Asensio à marquer dans les matches qui compte - en Ligue des champions - commence à devenir intéressante.

Entré à la pause mercredi soir, le Majorquin a inscrit quatre buts en phase finale de C1 en deux saisons. 





LE RÉSUMÉ DU MATCH (beIN Sports)



Plus d'actualité