Ligue Europa : l'OM et l'ASSE peuvent y croire

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-12-15T10:35:37.420Z, mis à jour 2015-12-15T10:38:13.615Z

L'AS Saint-Etienne sera opposée au FC Bâle en seizièmes de finale de la Ligue Europa, l'OM à Bilbao. Pour les deux derniers représentants français, les chances de franchir l'obstacle sont réelles.

En s'épargnant les grosses cylindrées telles Manchester United, Liverpool ou encore Porto, l'OM et l'ASSE se voient offrir une belle occasion de mener leur campagne européenne un peu plus loin.

Rien ne sera simple pour l'OM

Qualifié avec les pires difficultés dans un groupe pour le moins abordable (Braga, Groningen, Liberec), l'OM retrouvent des Basques qui, eux, ont terminé premiers de leur groupe avec 13 points (4 victoires, 1 nul, 1 défaite), où ils ont affronté Augsburg, AZ Alkmaar et le Partizan Belgrade. Si les Olympiens, comptent tenu de leurs états de services actuels ne partent pas avec les faveurs des pronostics dans ce duel déjà renommé "Bielsico" (Bielsa a entrainé Bilbao de 2011 à 2013), certaines failles dans le jeu de l'équipe d'Ernesto Valverde laissent la porte ouverte à un "exploit".

Une défense qui peut prendre l'eau

Si sur le papier la défense de l'Athlétic fait bonne figure, la tendance affirmée de la formation basque à se projeter dès que possible vers l'avant peut fragiliser le bloc de l'équipe. Notamment en seconde période lorsqu'il s'agit d'aller chercher des points. Sur les 18 buts concédés par l'équipe en Liga, seulement six ont été encaissés en première période. Troisième attaque de la Ligue 1 derrière le PSG (45) et Nice (31) avec 27 buts, Marseille devra faire parler son pouvoir offensif pour passer l'obstacle. A l'aller, à domicile de préférence, avant de se frotter au public du bouillant San Mamès 2.0 au retour.

Les Verts à Bâle pour y revenir

Pour l'ASSE, la marche est peut-être un peu moins haute même si Bâle reste un monstre du football mais du football suisse avant tout (champion en titre depuis 2010). Représentant des Verts au tirage à Nyon ce lundi, Dominique Rocheteau se voulait optimiste. "Bâle, on les connait bien car on les suit de près par nos recruteurs. Ils jouent régulièrement la Ligne des Champions. On va pouvoir faire plaisir à nos supporters à Geoffroy Guichard. On jouera là-bas aussi, qui est le stade de la finale. On y jouera au moins une fois" s'enthousiasmait presque l'Ange vert. Huitième de finaliste de la Ligue des champions en 2012 et 2015, demi-finaliste de la Ligue Europa en 2013, difficile néanmoins de ne pas faire des Bâlois les favoris de ce 1/16e face à des Stéphanois qui n'ont rien prouvé sur la scène européenne depuis des lustres.

Les rencontres aller se dérouleront le 18 février prochain et les matches retour le 25.