Ligue Europa : Dnipro défiera Séville, Naples au tapis

Voir le site Téléfoot

Gonzalo Higuain - Naples
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-14T21:02:00.000Z, mis à jour 2015-05-14T22:21:37.000Z

L'un n'a pas trainé pour avoir le droit de défendre sa couronne, l'autre a bataillé pour accomplir l'exploit. Le FC Séville, net vainqueur de la Fiorentina (3-0, 5-0 sur les deux confrontations), sera opposé aux Ukrainiens de Dnipropetrovsk, courageux vainqueurs du Napoli (1-0, 1-1 à l'aller).

Les Espagnols ont confirmé leur emprise sur la compétition en ne laissant aucune chance à la Fiorentina. Naples, mal embarqué après l'aller, n'a su inverser la tendance face au Dnipro pour qui ce sera une première finale européenne.


La pluie en invité

Un stade plein, un public chaud comme une baraque à frites, des joueurs affamés : tout ce à quoi s'attendaient les Napolitains a bien eu lieu dans la Dnepr-Arena de Dnipropetrovsk. Pas de quoi effrayer, me direz-vous, une équipe italienne habituée à cette enrobage. La pluie, elle, s'est invitée au dernier moment et elle n'a pas fait les affaires du club italien. Dans l'obligation d'inscrire un but, ils voyaient leur entreprise se compliquer avec cet élément extérieur au grand bonheur de joueurs ukrainiens pas avares d'efforts.


Dnipro pour une première

Le but inscrit par Seleznov inscrit à la 57e ne présageait rien de bon (1-0) pour les Napolitains. Dominateurs mais pas vraiment tranchants jusqu'alors, ils appuyèrent davantage toutes leurs initiatives. Higuain, Callejon ou encore Mertens ne furent jamais très loin de tromper la vigilance de la défense ukrainienne mais Boyko, dans les cages, veillait au grain. Qualifié, le stade du Dnipro pouvait chavirer de bonheur. Pour ajouter un peu plus de saveur à sa première finale européenne, le club ukrainien tentera de chiper le trophée dans les pieds mêmes des tenants du titre.


Séville en balade

Le FC Séville a fait ce qu'il fallait pour ajouter un nouveau trophée à son palmarès. Vainqueur de l'épreuve en 2006, 2007 et 2014, le club andalou remettra son titre en jeu à la faveur d'un nouveau succès face à la Fiorentina (2-0). Dans l'obligation de marquer au moins trois fois pour refaire son retard, la Viola n'a fait illusion qu'une vingtaine de minutes. Le temps pour Bacca (22e) et Carriço (27e) de plier l'affaire en trouvant les filets toscans.


La finale de la Ligue Europa se disputera le 27 mai au Stade National de Varsovie.