Ligue Europa : l’OM, à 90 minutes d’une autre finale, 14 ans après

Voir le site Téléfoot

RTX5YWN0
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-05-03T08:49:39.282Z, mis à jour 2018-05-03T08:49:40.182Z

Fort de son succès à l’aller (2-0), les Olympiens sont en bonne position avant le retour contre Salzbourg. L’occasion de passer le cap des 1/2 finale 14 ans après sa dernière finale européenne.

Après avoir éliminé Braga, Bibao, et Leipzig, les Olympiens ont encore un dernier adversaire à battre avant de pouvoir accéder à la finale de la Ligue Europa. Brillants vainqueurs à domicile lors du match aller (2-0), les Olympiens devront rester vigilants pour valider leur qualification. Tout comme leurs prédécesseurs l’avaient fait en 2004.


Le parallèle en la saison 2003/2004 et l’actuelle

Si Marseille accède à la finale de la Ligue Europa, cela mettra fin à 14 ans de disette pour les clubs français. Aucune formation de l’hexagone n’est en effet parvenue à de qualifier pour une finale européenne depuis l’OM déjà en 2004 en C3 (défaite contre le FC Valence 2-0) et l’AS Monaco cette même année (défaite contre le FC Porto 3-0).

Les Olympiens sont en ballotage favorable et connaissent déjà la formule pour passer le cap des demi-finales. En 2004, face à Newcastle, les Marseillais de Didier Drogba, Mathieu Flamini et Fabien Barthez battaient les Magpies grâce notamment à un succès 2-0 au Vélodrome. En Angleterre, ils avaient réalisé le nul 0-0. La seule différence réside dans le fait que contrairement à l’opposition contre les Red Bull Salzbourg, le retour contre Newscastle avait lieu au Vélodrome.




Deux formations qui se connaissent bien

La rencontre entre les Autrichiens et les Phocéens est aussi une répétition de leur rencontre en phase de groupe cette saison. En septembre dernier, l’Olympique de Marseille s’était incliné 1-0 dans un match équilibré suite à un but de Dabbur à l’approche du dernier quart d’heure.

A l’époque, Yohann Pelé gardait déjà les buts marseillais, mais ni Dimitri Payet ou Lucas Ocampos n’avaient pris part à cette rencontre. Aujourd’hui, il s’agit de deux des hommes forts de l’OM et leur présence pourrait donner un tout autre résultat à l’issue de la rencontre. Le numéro 10 de l’OM marque d’ailleurs de son empreinte la Ligue Europa avec 3 buts et 6 passes décisives, une information bien connue des Autrichiens puisqu’il était à l’origine des deux réalisations du match aller avec des passes pour Florian Thauvin et Clinton N’Jie. Essentiel à la formation olympienne, le meneur de jeu est d'ailleurs le meilleur passeur de la Ligue Europa.