Ligue Europa : L'OM passe au révélateur face à Braga

Voir le site Téléfoot

Garcia Evra
Par Farid Sarr|Ecrit pour TF1|2018-02-15T15:45:19.457Z, mis à jour 2018-02-15T18:08:13.664Z

L'Olympique de Marseille défie Braga au Vélodrome ce jeudi (19h00), pour son 16e de finale de Ligue Europa, un bon test pour les Olympiens.

Bien lancés en championnat pour accrocher la Ligue des champions, les joueurs de Rudi Garcia jouent sur plusieurs tableaux. Après avoir terminé second dans un groupe pourtant à leur portée (Salzbourg, Konyaspor, Guimarães), Thauvin et ses coéquipiers doivent montrer un tout autre visage. La méfiance est de mise si l'on en croit le coach marseillais.«Ils sont quatrièmes de leur championnat (Braga ndlr). Ils ne sont plus à portée des trois premiers et ils ne craignent plus grand-chose derrière. C’est la quatrième force du Portugal. Cette équipe est composée de joueurs dans la force de l’âge. Il y a un joueur de 29 ans et beaucoup de joueurs de 21-24 ans. C’est une équipe qui coure beaucoup, c’est un très bon adversaire et cela devrait donner deux belles rencontres», assurait Garcia en conférence de presse, d'avant-match. Le club portugais s'est qualifié avec la manière en terminant premier de son groupe avec un total de 10 points. Ce ne sera pas simple pour les Phocéens. 

Un déplacement sans Mitroglou et Mandanda

Pour cette rencontre les Marseillais ne seront pas au complet. Ces derniers devront se passer des services de Mandanda et Mitroglou, tous deux blessés. Si l'absence de l'attaquant grec est à minimiser compte tenu de ses performances en demi-teinte, celle de Mandanda est bien plus problématique. Sorti sur blessure face à Saint-Étienne (2-2), le portier marseillais a pris part à 30 matches, toutes compétitions confondues, cette saison. Preuve de son apport. Yohann Pelé, sa doublure n'a disputé que quatre rencontres, cette saison. 

La Ligue Europa, un véritable objectif 

 Si les Olympiens veulent à tout prix jouer les premiers rôles en championnat, la Ligue Europa n'est pas oubliée. Même si Rudi Garcia n'a pas hésité  à faire tourner régulièrement son effectif depuis le début de la compétition, le technicien phocéen assume ses hautes ambitions. Dans une Coupe qui ne réussit pas souvent aux clubs français. «Le niveau est très bon même si les noms ne sont pas toujours impressionnants mais les équipes sont équilibrées. L’OM a fini deuxième de son groupe. L’ambition est d’aller le plus loin possible. Il y a tout de même quelques noms impressionnants et des équipes venus de Champions League. Il y a un trophée et une place en Champions League au bout. Pour le moment, il n’y a pas de problème de gestion des compétitions», affirme-t-il. 

Le fantôme de Guimarães

 Il ne faut pas remonter bien loin pour voir l'OM affronter un club portugais en Ligue Europa. En phase de poules, les Marseillais ont connu des fortunes diverses face au Vitória Guimarães. Si l'OM s'était imposé à l'aller au Vélodrome (2-1), le retour au Portugal fût plus compliqué (0-1). Une rencontre durant laquelle Marseille n'a jamais semblé en mesure de faire le poids face à une équipe qui truste la huitième place de son championnat. Soit un adversaire bien inférieur à Braga. Cette fois le relâchement ne sera pas permis au risque de le payer très cher.