Dans l'actualité récente

Ligue Europa / Marseille étouffe Salzburg et s'ouvre les portes de la finale

Voir le site Téléfoot

RTX5YWI0
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-04-26T20:58:02.148Z, mis à jour 2018-04-27T07:38:15.353Z

LIGUE EUROPA - Vainqueur du FC Salzburg (2-0), jeudi soir au Vélodrome, en demi-finale aller, l'Olympique de Marseille s'est ouvert en grand les portes d'une cinquième finale européenne dans son histoire.

LE MATCH : THAUVIN ET NJIE ENVOIENT L'OM SUR ORBITE

L'OM ne s'est pas manqué. Supérieur au FC Salzburg en demi-finale aller de Ligue Europa, le club phocéen a fait un premier gros pas vers la cinquième finale européenne de sa longue et immense histoire. 

Vainqueur par deux buts d'écart (2-0), jeudi soir dans un Vélodrome en mode volcan, le club phocéen est parvenu à garder ses nerfs au terme de cette première manche rythmée et dans l'ensemble bien contrôlée. Délivré par l'ouverture du score de Florian Thauvin (15e), les Olympiens ont réussi à se détacher juste après l'heure de jeu grâce à Clinton Njie (63e). Deux buts à rien, c'est le score idoine, mais ce n'est pas le score parfait. 

Avec cette crainte du but à l'extérieur, il ne fallait pas partir à l'abordage et se mettre bêtement en danger. Et ça, les hommes de Rudi Garcia l'ont fait. Non pas à la perfection, mais avec assurance, engagement et envie. Bref, la douce anarchie vue face à Leipzig n'avait peut-être pas sa place sur la pelouse du Vélodrome cette fois. Dans d'autres circonstances, elle aurait été évidemment de mise. Mais les coéquipiers de Dimitri Payet n'ont pas eu la force physique pour faire plus mal que ça aux Autrichiens. 


Un OM solide mentalement mais fatigué, Salzburg mal payé

Bien entré dans sa demie, cet OM européen a fait jouer son bon quadrillage du terrain pour priver son adversaire du ballon. Dirigé de main de maître par Luiz Gustavo, une nouvelle fois aligné en défense centrale, le pensionnaire de Ligue 1 a été cohérent dans ce qu'il a proposé dans le jeu. Combat, intensité, duels gagnés, les hommes de Rudi Garcia ont appliqué la bonne recette dans ce genre de rencontre. Ce n'était pas le meilleur OM, mais un OM bien dans sa tête. 

Pas toujours à l'aise, victime de hauts et de bas, le club autrichien n'a pas fait mauvaise impression mais il a manqué un petit peu de peps à cette formation pour repartir avec un meilleur résultat. Très joueur, capable de bien utiliser le jeu sur le côté, le futur champion d'Autriche a montré une partie de ses qualités, principalement lors de la seconde période. Peu dangereux face au but de Yohann Pelé, mais juste menaçant, il a quand même montré les crocs lors de la dernière demi-heure. 

Une période de domination qui lui a permis de caresser le doux espoir de mettre ce fameux but à l'extérieur. Ce qui aurait pu arriver si Xaver Schlager, entré en cours de jeu, n'avait pas trouvé le montant de Pelé (77e). Un avertissement sans frais. Attention, ce n'est pas fini. Lyon est encore loin. 


RTX5YWLB



LE JOUEUR CLE : LUIZ GUSTAVO

Pour ne pas encaisser de but à domicile, il fallait un patron dans un secteur clé. Ce patron a été Luiz Gustavo. Aligné en défense centrale, le Brésilien a fait jouer sens du placement, son assurance, son détachement et son leadership pour commander ses troupes.

Son entente avec Adil Rami et sa faculté à relancer et à jouer un cran plus haut pour compenser les petits manques aperçus dans l'entrejeu ont fait énormément de bien à Marseille. Sécurisant derrière, capable d'organiser une relance propre et casser des lignes par à coups, l'ancien joueur du Bayern a encore montré qu'il était indispensable. L'équilibre de cet OM, c'est lui.


LES CHIFFRES DU MATCH

8. Marseille est invaincu à domicile en Ligue Europa depuis huit rencontres. Bilan presque parfait : 7 victoires, 1 nul (face au FC Salzburg en phase de groupes).

3. L'OM a cadré trois de ses huit tirs face à Salzburg et marqué deux buts. Une rencontre pleine d'efficacité.


RTX5YWN0



ILS ONT DIT

Florian Thauvin (beIN Sports)



LES BUTS EN VIDEO (beIN SPORTS)


Florian Thauvin : 1-0 (15e)



Clinton Njie : 2-0 (63e)