Dans l'actualité récente

Ligue Europa : Rudi Garcia « On a montré un manque de détermination »

Voir le site Téléfoot

RTX2Q3Z7
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-08-18T09:11:03.212Z, mis à jour 2017-08-18T09:13:21.848Z

L'OM repart de Slovénie avec un match nul face à Domzale et surtout le bénéfice du but marqué à l'extérieur (1-1). Il faudra cependant montrer un visage plus conquérant au retour pour se qualifier.

Sur le papier, le tirage au sort de la Ligue Europa avait été clément pour Marseille. Sur le terrain, cela a été différent avec des Olympiens bousculés par Domzale. Au final le nul est mérité, et les Marseillais conservent de grandes chances de passer ce tour préliminaire.

L'OM aux deux visages

Comme le reconnaissait Rudi Garcia à la fin de la rencontre, Marseille a été mis en difficulté en première période avant de mieux réagir en seconde. Peu avant la fin du premier quart d'heure de jeu, Domzale ouvrait le score suite à un coup-franc de 40 mètres repris par Amedej Vetrih  (1-0, 13ème). Et de manière assez surprenante, les Slovènes ont continué d'avoir la balle et d'inquiéter les Phocéens : « On a été surpassés sur le plan athlétique en première période. On s'est fait manger, notamment au milieu. Parfois, il faut savoir mettre le pied pour récupérer le ballon. Le foot est aussi un combat. On a été mieux dans ce domaine en seconde période et comme par miracle, cela a été mieux. [...] Au début, on a montré un manque de détermination. Ça se passe dans la tête. » Devant, Valère Germain a été bien isolé, ce qui relance la question d’un renfort offensif du côté olympien avant la fin du Mercato.



Sanson délivre l'OM

Comme le reconnaissait Rudi Garcia, ses joueurs ont manqué d’impact lors des 45 premières minutes. Cela a beaucoup moins été le cas après la pause. Plus conquérants, notamment au milieu de terrain, les Marseillais ont repris la possession du ballon, et ont pu plus facilement trouver Germain en seconde période. Privé de Payet, Thauvin et Ocampos accompagnaient l'ancien Monégasque sur le front de l'attaque. Après une tentative de l'international tricolore sortie par Milic (59ème) c'est finalement Sanson qui égalisait suite à un beau travail de Florian Thauvin qui le décalait à l’entrée de la surface. Le milieu de terrain trompait finalement Milic d’une frappe croisée dans le petit filet. (1-1, 63ème)

Les Phocéens ne baissaient pas de rythme et Sanson (65ème) encore lui, inquiétait Domzale. Quelques instants plus tard, l’OM réalisait une merveille de combinaison avec Germain, remisant de la tête pour Sanson, qui décalait subtilement Ocampos dont la frappe de l’extérieur du droit était une nouvelle fois repoussée par Milic (71ème). Plus rien ne sera marqué. 

Mais pour Valère Germain, ce but à l'extérieur était bien l'essentiel : « On n'a pas existé en première mi-temps mais on a su bien réagir. Le coach nous avait prévenus, nous n'avons pas été assez présents au début. 1-1 c'est finalement une bonne opération. Même si le match n'a pas été bon, ne pas perdre nous fait emmagasiner de la confiance. »