Dans l'actualité récente

Lille-Lyon : l'OL et le LOSC se neutralisent

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-02-23T22:01:00.000Z, mis à jour 2014-02-24T09:15:14.000Z

Le LOSC et l'Olympique Lyonnais ont été incapables de marquer lors d'une rencontre où le spectacle est resté au vestiaire. Les Lillois reprennent leur troisième place mais ne comptent plus qu'un petit point sur le quatrième.

En cloture de la 26ème journée, Dogues et Gones ont livré un match terne et indigne de deux équipes qui se battent pour l'Europe et la troisième place. Le nul (0-0) n'arrange personne au classement.


Première mi-temps médiocre
Etait-ce vraiment un choc entre deux équipes pouvant prétendre au podium en mai prochain ? Difficile à affirmer en se référant au contenu de la première mi-temps, si contenu il y a vraiment eu. Entre les déchets techniques en veux-tu en voilà, notamment au niveau des passes, et l'absence de réelles occasions franches (zéro tir lyonnais), le spectacle a été des plus ternes. Après un début intéressant des Gones sous l'impulsion de Grenier, l'intensité est très vite retombée pour ne jamais remonter, hormis sur de rares incursions lilloises consécutives à un pressing haut mais ternies par des derniers gestes très brouillons. Après, l'arbitre aurait pu siffler pénalty pour une main d'Umtiti dans la surface (31e) et dû en siffler un pour une faute de Kjaer sur Gomis (37e). Mais non, 0 à 0 à la pause.


Deuxième mi-temps moins médiocre
Au retour des vestiaires, les Dogues ont poussé tout en continuant de pêcher dans le dernier geste. Sans payer, leurs efforts ont d'ailleurs pesé avant la fin du temps réglementaire. Il faut dire aussi que Lopes a fait la double parade qu'il fallait avant l'heure de jeu (58e et 59e) tandis que la transversale a repoussé la magnifique frappe d'Origi, légèrement effleurée par le portier lyonnais (75e). En face, Enyeama s'est illustré aussi sur une occasion franche de Lacazette (77e). Hormis ces quatre situations chaudes, la deuxième mi-temps a été à l'image de la première, triste compte tenu des enjeux.


Lille reprend sa troisième place mais...
Bien sûr, les Lillois seront toujours troisièmes dimanche soir mais Saint-Etienne et l'Olympique de Marseille ont gagné et reviennent comme des boulets de canon. Désormais, les Nordistes ne comptent plus qu'une longueur d'avance sur les Verts et trois sur les Phocéens et ce n'est pas en empochant 2 points sur 6 possibles que les hommes de René Girard vont conserver leur place sur le podium. Les Lyonnais, quant à eux, restent sixièmes à six unités.