Dans l'actualité récente

Liste des 23 : Les absents ont toujours tort

Voir le site Téléfoot

Hatem Ben Arfa (France)
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-05-12T19:01:44.663Z, mis à jour 2016-05-12T19:05:06.915Z

Absents du dernier rassemblement des Bleus en mars, Hatem Ben Arfa, Alexandre Lacazette, Morgan Schneiderlin ou encore Samuel Umtiti ne participeront pas à la fête de l'Euro à partir du 10 juin prochain. Sauf défection de dernière minute.

Didier Deschamps n'a pris aucun risque en reconduisant à une exception près (Mangala à la place de Sakho) 22 des 23 joueurs sélectionnés pour les rencontres face aux Pays-Bas et la Russie en mars dernier. Le sélectionneur a également retenu huit réservistes.

Deschamps fidèle à sa logique

On le savait pragmatique et pas vraiment adepte des surprises « à la Chimbonda ». Didier Deschamps, ce jeudi soir sur le plateau du 20h de TF1, a été fidèle à ses principes comme il l'est depuis le début de son mandat en juillet 2012 et surtout depuis la Coupe du monde au Brésil en 2014. Et pas qu'un peu puisqu'hormis le cas Sakho, qui s'est éliminé de lui-même de la course à l'Euro (contrôle positif), ce sont 22 des 23 joueurs présents en mars qui ont été convoqués.

Kurzawa même pas réserviste

De fait, avec la blessure de Debuchy officialisée ce jeudi après-midi, seul Laywin Kurzawa a vu ses derniers ses espoirs s'envoler en regardant le JT de TF1. Le Parisien a même pris un double coup sur la tête en voyant le Lillois Sidibé - LA surprise du soir - lui chiper sa place de réserviste. Pour Adil Rami, Loïc Perrin, Gaël Clichy ou encore Samuel Umtiti, la sentence était attendue. Seul ce dernier guettera sans le dire une éventuelle défection à l'arrière en sa qualité de réserviste. Au milieu, parmi les déçus, relatifs encore une fois, on pense à Morgan Schneiderlin, quelconque dans une équipe de Manchester United moribonde, qui a souffert de la comparaison face aux phénomènes Diarra et Kanté. Gonalons, auteur d'une belle fin de saison sous le maillot de l'OL, n'a même pas été retenu en réserve au contraire d'Adrien Rabiot (PSG).

Ben Arfa et Lacazette partaient de trop loin

Devant, Deschamps n'avait aucune raison de renoncer aux quatre joueurs offensifs de couloir (Griezmann, Coman, Martial et Payet) dont les saisons, en club comme en sélection, justifient leur présence. Pas de désillusion donc pour Ben Arfa qui devait se douter qu'il n'y aurait pas un bis à son Euro 2012. Pour Alexandre Lacazette, le constat est le même. Briller en Ligue 1 cette saison n'était pas suffisant pour participer à la grande fête domestique qui s'annonce (match d'ouverture le 10 juin prochain). A l'instar de Kevin Gameiro, ils resteront néanmoins à disposition des Bleus jusqu'au 30 mai prochain.