Dans l'actualité récente

Liste des 23 : l'échec des sponsors

Voir le site Téléfoot

Nike Ronaldinho
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-06-02T12:08:00.000Z, mis à jour 2010-06-02T12:08:00.000Z

Ronaldinho, Benzema et maintenant Walcott : les sponsors n'ont malheureusement pas toujours misé sur les bon joueurs pour la prochaine Coupe du Monde en Afrique du Sud.

Karim Benzema : en septembre 2009, l'ancien buteur de Lyon avait déclaré: "Je n'ai aucun problème avec Domenech. Il faut lui demander s'il a un problème avec moi". Visiblement la réponse était oui. Le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas digéré les déclarations de Benzema après le match contre la Roumanie où il a avoué ne pas être motivé. Un manque à gagner pour les différents sponsors du joueur et des bleus, qui avaient beaucoup misé sur son éclosion pendant la Coupe du Monde.


Ronaldinho : l'artiste brésilien fait parti de la publicité "Write the futur". Il en est même l'un des éléments centraux. Malheureusement pour Nike, Dunga n'a pas sélectionné le milieu offensif du Milan AC. La faute à une vie personnelle un peu trop festive et une attitude jugée trop individualiste. Pourtant Ronaldinho avait montré de belles dispositions cette saison. Insuffisant pour le sélectionneur de la Seleçao.


Michael Ballack : le capitaine de l'équipe d'Allemagne représentait lui aussi son pays pour Adidas. Ballack souffre d'une déchirure partielle aux ligaments et devrait être absent au moins huit semaines. Kevin-Prince Boateng, le Ghanéen joueur de Portsmouth et auteur du tacle sur Ballack, risque d'avoir chaud. L'avocat du capitaine de la Mannschaft souhaite porter plainte contre le joueur :"Il nous appartient expressément d'effectuer une appréciation juridique. Cela comprend à la fois des conséquences civiles et pénales". Il ne fait pas bon de priver un joueur sponsorisé de Coupe du Monde.


Theo Walcott : Agé de 17 ans, Théo Walcott avait été appelé pour participer à la Coupe du Monde 2006. Depuis, le jeune Gunner a progressé et muri. Alors qu'il figure comme Ronaldinho dans la publicité "Write The Futur", il n'a pas été convoqué par Fabio Capello. Le joueur, connu pour sa discipline, a été très respectueux à l'annonce de son éviction : "Je suis très déçu de ne pas faire partie de l'équipe qui s'en ira en Afrique du Sud, mais je respecte totalement la décision de M. Capello, je souhaite le meilleur à l'équipe et j'espère qu'ils iront loin ". Capello lui a dit compter sur lui pour l'Euro 2012. Maigre consolation...