Dans l'actualité récente

Liverpool : Benitez et Diouf répondent aux critiques de Gerrard

Voir le site Téléfoot

error
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-09-17T10:00:40.717Z, mis à jour 2015-09-17T10:57:39.422Z

Rafael Benitez et El-Hadji n'ont pas tardé à répondre aux critiques de Steven Gerrard. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne mâchent pas leurs mots !

C'est dans son autobiographie, "My Story", à paraître le 24 septembre prochain, que Steven Gerrard a critiqué Rafael Benitez et El-Hadji Diouf. L'entraîneur espagnol et l'international sénégalais ont vite répliqué et ils ne sont pas tendre avec Gerrard.

Autobiographie de Steven Gerrard, My Story

Benitez : "Gerrard a tort"

Dans son autobiographie Steven Gerrard a critiqué son ancien entraîneur à Liverpool, Rafael Benitez : "Benitez est froid, tout en contrôle, distant et sans émotion. Je ne pense pas qu'il m'appréciait en tant que personne. Je ne suis pas sûr de la raison, mais c'est le ressenti que j'ai venant de lui. Ça a probablement commencé avant même qu'il ne parle avec moi, quand il a rencontré ma mère. Il était hostile et lui a demandé si je ne m'intéressais qu'à l'argent."

Actuellement entraîneur du Real Madrid, Benitez pense que Gerrard cherche surtout à vendre son livre : "J'ai lu quelques passages. Il a tort à mon sujet. Avec tout le respect et l'admiration que j'ai pour Stevie ainsi que pour les fans de Liverpool, je pense que je devrais laisser passer. Ce que je peux dire en revanche, c'est qu'il a sorti son livre une fois que j'ai été nommé entraîneur du Real Madrid, et ça, c'est vendeur".

Diouf pense Gerrard n'aime pas les noirs

Si Benitez laisse couler, ce n'est pas le cas d'El-Hadji Diouf. Dans son autobiographie, Gerrard a critiqué le comportement de Diouf et estime que c'est la pire recrue de l'histoire de Liverpool. Diouf a répondu aux critiques de Gerrard sur Radio Future Media, une radio sénégalaise : "Il est de notoriété publique que Gerrard n'a jamais aimé le peuple noir. Quand j'étais à Liverpool, je lui ai montré que j'étais noir, que je n'étais pas anglais, mais que je n'étais pas un enfant. Il n'a jamais osé me regarder dans les yeux."

A la suite des propos de Diouf, les avocats de Steven Gerrard ont publié un démenti dans le Daily Mail : "Les allégations contenues dans ces prétendues déclarations sont complètement fausses, et sérieusement diffamatoires envers notre client". D'ailleurs, à Liverpool, Steven Gerrard était très proche de Mamadou Sakho.

[DOCUMENT] Quand Sakho invite Gerrard à Paris