Dans l'actualité récente

Liverpool - Manchester City : Pourquoi ce choc va être énorme !

Voir le site Téléfoot

RTX3JGW9
Par Luca BARON|Ecrit pour TF1|2018-04-04T11:08:42.475Z, mis à jour 2018-04-04T11:09:01.095Z

Après le superbe Juve-Real d’hier, le second choc de ces quarts de finale de Ligue des champions oppose Liverpool à Manchester City, ce soir (20h45), à Anfield. Une rencontre qui s’annonce riche en buts et en spectacle. On vous dit pourquoi.

4-3

En janvier dernier, lorsque City espérait encore marcher sur les traces des invincibles Gunners version 2004, Reds et Skyblues nous avaient sans doute offert le match de l’année outre-Manche. 7 buts au compteur, du spectacle, une intensité folle et un suspens passionnant : l’archétype du parfait match de Premier League. Le scénario pourrait – devrait, on s’avance un peu ! – être tout aussi délirant ce soir.



37

L’arrière-garde Citizen est prévenue : 37 pions en 42 matches à son compteur, Mo. Salah devra être surveillé de près. Pas moins en vue en Ligue des Champions que dans les compétitions domestiques (6 buts en C1), l’Égyptien réalise une saison de grande facture et sera, à n’en pas douter, l’atout majeur des Reds. Et si l’on rajoute Mané et Firminio, tous deux buteurs en janvier face à City, Kompany et les siens sont de nouveau face à un défi de taille.



7



7 ans, et un Chelsea-United, que la Ligue des Champions ne nous avait pas offert une affiche 100% British à ce stade (ou plus) de la compétition. Rois de l’épreuve à la fin des années 2000, les Anglais nous ont laissé orphelins d’oppositions souvent dantesques. Pêle-mêle : Chelsea-Liverpool (1-1, 1-4 t.a.b.) en 2007, Arsenal-Liverpool (3-5) et Liverpool Chelsea (3-4 a.p.) en 2008 ou encore le phénoménal Liverpool-Chelsea (5-7) en 2009. Il y a fort à parier que ce Liverpool-City soit de la même trempe.


126-113

Si City et Liverpool cartonnent autant cette saison, leur coachs respectifs n’y sont évidemment pas étrangers. Pep Guardiola et Jürgen Klopp sont des adeptes du jeu direct, tourné vers l’attaque, et d’aucuns, ni au Barça, ni à Dortmund ou à Munich, et ni même à Mayence, ne pourront en discuter. À la tête de deux des trois meilleures attaques d’Europe (126 pour City contre 113), l’Espagnol et l’Allemand devraient nous offrir une confrontation prolifique. Pour notre plus grand plaisir !