Dans l'actualité récente

Liverpool recrute José Enrique, ancienne cible du FC Barcelone

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-12T14:15:00.000Z, mis à jour 2011-08-12T14:25:18.000Z

Kenny Dalglish continue ses emplettes au Liverpool FC. Après Adam, Henderson ou Downing, c'est au tour de José Enrique de rejoindre les Reds. Le joueur de Newcastle était suivi par le FC Barcelone.

Après deux saisons sans Ligue des Champions, Liverpool est déterminé à reprendre sa place dans le Big Four, que lui ont ravi Tottenham puis Manchester City. Et pour gagner en Angleterre, on dépense.

Pour rattraper ses concurrents, Dalglish a donc mis la main à la poche. Après Andy Carroll (40 M€) et Luis Suarez (26,5 M€) arrivés l'hiver dernier pour compenser le départ de Fernando Torres, King Kenny a mis les bouchées doubles. Et en dehors de l'arrivée (gratuite) du gardien brésilien Doni, ce sont des sujets de sa majesté qui arrivent sur les bords de la Mersey : Stewart Downing (Anglais, 22,8M€), Jordan Henderson (Anglais, 18 M€) et Charlie Adam (Ecossais, 8,4 M€).

Mais ces 50 millions d'euros investis ne suffisent visiblement pas au manager écossais. Il a donc recruté le latéral gauche espagnol de Newcastle José Enrique pour un peu moins de 7 M€. L'ancien international espoir espagnol de 25 ans viendra remplacer Fabio Aurelio, qui ne donne pas satisfaction à Dalglish. En Angleterre depuis 2007, ses performances lui ont valu d'être surveillé par le FC Barcelone, lorsque celui-ci envisageait de recruter un latéral gauche supplémentaire.


José Enrique tentera de profiter de l'exposition médiatique des Reds pour intégrer les rangs de la Roja, moins bien pourvue à son poste qu'à d'autres. Liverpool devrait quant à lui avoir bouclé, ou presque, son recrutement. On parle toutefois d'un intérêt pour Scott Dann, jeune défenseur central de Birmingham City, natif de Liverpool et ancien fidèle d'Anfield. Dalglish poursuivrait ainsi la « renationalisation » du club, et préparerait la succession de Carragher. Arsenal aurait toutefois de l'avance sur le dossier.

En recrutant José Enrique, considéré comme un des meilleurs arrières gauches de Premier League, Liverpool continue de s'affirmer comme un candidat crédible aux quatre premières places. Anfield, en tous cas, se reprend à rêver grâce à son King, Kenny Dalglish.