Liverpool s’offre Manchester City avant de passer à 2017

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-31T19:49:18.229Z, mis à jour 2017-01-01T11:31:05.619Z

Au terme d'un choc assez décevant, Liverpool a dompté Manchester City pour confortablement s'installer à la place du dauphin de Chelsea.

Pourtant privé de Coutinho, Liverpool a battu Manchester City dans le choc de la 19e journée de Premier League. Les Reds reviennent à six points de Chelsea et peuvent continuer à rêver du titre. Les Citizens, eux, s’en éloignent un peu plus.

Douché d’entrée

Les supporters des Reds vont rentrer d’Anfield avec le sourire, qui durera sans doute jusqu’au moment où les « Bonne année, bonne santé » fuseront dans tous les sens. Car les hommes de Jürgen Klopp ont fait plus que tenir tête à ceux de Pep Guardiola. Pour les deux entraîneurs, faisant partie du gratin à l’heure actuelle, c’était des retrouvailles après leurs âpres duels en Bundesliga. Elles ont tourné à l’avantage de l’Allemand. Dominateur dans la possession, Manchester City s’est fait cueillir à froid sur la première occasion des Reds : une tête, victorieuse à l'arrivée, de Georginio Wijnaldum (8e). Liverpool a ensuite eu plusieurs autres situations dangereuses, mais elles ont toutes été très, très mal négociées. Sans gravité.

Un choc décevant

Dans les grandes lignes, le contenu du match a été très décevant et clairement pas à la hauteur de l’enjeu. Il a d’ailleurs fallu attendre les dernières minutes pour voir Anfield s’enflammer et encourager son équipe, malmenée à ce moment-là. Manchester City a, sans surprise, eu le ballon mais il n’en a jamais vraiment pris soin et ne savait, de toute façon, pas quoi en faire. En prime, il n’a pas pu compter sur ses stars, toutes clairement en-dessous de leur niveau, de Agüero, qui faisait son retour, à Sterling, copieusement sifflé, en passant par De Bruyne, moins étincelant qu’à l’accoutumée. Sans Coutinho, les Reds ont d’abord fait parler leur pressing avant de faire le dos rond. Défensivement, ça a tenu bon. Offensivement, ce fut plus compliqué avec des mauvais choix et des pertes de balle assez invraisemblables. Pour le dernier match de foot de l’année 2016, on méritait mieux.

Liverpool conforte sa place de dauphin

Avec cette quatrième victoire de rang, Liverpool conforte sa place de dauphin, à six points des invincibles Blues de Chelsea. Cela préfigure une belle deuxième moitié de saison et un joli duel à distance entre les deux clubs. Pour Manchester City, qui restait sur trois succès d’affilée, c’est le titre qui s’éloigne un peu plus : voilà les Citizens à dix points du leader. Pire, ils doivent maintenant commencer à regarder dans le rétroviseur car Arsenal et Tottenham auront l’occasion de leur passer devant ce dimanche. Encore plus inquiétant, Manchester United n’est plus qu’à trois longueurs derrière. Il n'y a pas, la deuxième moitié de saison s’annonce vraiment palpitante.