Lloris:"De grands moments"

Voir le site Téléfoot

Lloris:'De grands moments'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-19T09:37:00.000Z, mis à jour 2010-04-19T09:37:00.000Z

Malgré sa défaite à Bordeaux (1-0), Lyon, grâce à sa victoire à l'aller (3-1), jouera pour la 1re fois de son histoire les demi-finales de la Ligue des Champions. Artisan de la qualification lyonnaise, auteur de trois arrêts décisifs lors de cette double confrontation, Hugo Lloris analyse l'exploit.

HUGO LLORIS, que ressentez-vous après cette qualification?


H.L. : Nous sommes vraiment sortis épuisés de ce match, nous avons laissé beaucoup de forces car nous avons beaucoup défendus. Je pense qu'il faut aussi féliciter les Girondins qui ont réalisé une grosse prestation. Par rapport à la première manche, c'était un match complètement différent, beaucoup plus fermé.


Où Lyon a-t-il fait la différence?


H.L. : On a su jouer intelligemment car nous encaissons un but au pire des moments, juste avant la mi-temps. Mais nous n'avons pas laissé planer le doute et nous avons su rester solides. Tout le monde a fait les efforts et s'est battu, il n'y a rien à reprocher au niveau de notre état d'esprit, c'est grâce à cela que nous sommes en demi-finales.


Vos partenaires vous ont congratulé à la fin du match…


H.L. : (Sourires) C'est une joie que nous partageons tous ensemble. Ce sont des grands moments à vivre, difficile à expliquer. Nous allons essayer de savourer au maximum. C'est une victoire collective, tout le monde est concerné et fier.


Est-ce compliqué un match comme celui-là où il faut réussir l'arrêt décisif dans les toutes dernières minutes?


H.L. : Oui, mais on s'y attend un petit peu… C'était un match fermé et on savait que Bordeaux allait tout donner dans le dernier quart d'heure. Ils ont poussé et nous avons su faire front et l'essentiel est là. Il fallait que je reste concentré, ça fait partie du haut niveau où le moindre détail peut coûter cher.


Etes-vous fier d'avoir été décisif?


H.L. : Je ne sais pas, je suis là pour ça. Que ce soit moi ou un autre, nous devons donner le maximum pour aider l'équipe. Rien n'est fait, la remise en question doit être permanente, de nouveaux objectifs se profilent à l'horizon.


Par rapport à ce que l'OL a vécu en novembre-décembre, il semble incroyable de vous retrouver en demi-finales de Ligue des Champions en avril…


H.L : On a forcément une petite pensée par rapport à tout ce que nous avons subi durant ces deux mois. Aujourd'hui, nous sommes en demi-finales de la Ligue des Champions, il y a un vide entre ces deux étapes. Il y a beaucoup d'aléas dans une saison, il faut les gérer au mieux et souvent on en ressort plus fort, c'est ce qui s'est passé.