La loi du milieu

Voir le site Téléfoot

La loi du milieu
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-05-11T10:58:05.000Z, mis à jour 2010-05-11T10:58:05.000Z

Après Chimbonda en 2006 et Gomis en 2008, Raymond Domenech nous réserve-t-il une nouvelle surprise dans sa liste des 23, mardi ? Rien n'est moins sûr mais, au cas où, notre rédaction dresse un panorama des candidats. Deuxième volet : le milieu où la hiérarchie semble bien établie.

YOHAN CABAYE (Lille)


La loi du milieu

Avec Rio Mavuba et Florent Blamont, il forme le milieu le plus complémentaire de Ligue 1. A la récupération et à l'animation, Cabaye s'est installé comme une valeur sûre de l'élite. Avec 13 buts (dont 8 penalties) et 6 passes, il a contribué à installer le LOSC sur le podium de L1. Comme milieu relayeur, il peut rendre des services aux Bleus. Et peu d'internationaux sont indiscutables à son poste.


BENOIT CHEYROU (Marseille)


La loi du milieu

Convoqué pour le match face à l'Espagne, le milieu de terrain de l'OM a un peu disparu en cette fin de saison au profit de Charles Kaboré. Cela devrait peser dans la balance même si l'ancien Auxerrois s'est imposé comme un joueur clé à Marseille. Son profil de milieu relayeur, plutôt rare dans la sélection de Domenech, suffira-t-il pour lui permettre d'aller en Afrique du Sud ?


MOUSSA SISSOKO (Toulouse)


La loi du milieu

En début de saison, sa cote grimpait en flèche. Bouillant jusqu’au mois de novembre (six buts en treize journées), Sissoko est justement récompensé par Raymond Domenech qui lui offre ses deux premières sélections face aux Féroé puis l’Autriche. Depuis ? Le trou noir. Bien moins percutant et juste dans ses choix, il semble avoir laissé passer sa chance.


BENOIT PEDRETTI (Auxerre)


La loi du milieu

Si Auxerre a réussi une si belle saison en Ligue 1, l'ancien Marseillais n'y est pas étranger. Le capitaine de l'AJA est une des pierres angulaires du système de Jean Fernandez. Sa qualité de passe, son abattage et son sens placement en font l'un des joueurs des plus en vue au milieu de terrain dans l'Hexagone. Reste que l'international aux 22 sélections n'a plus joué en Bleu depuis le 31 mai 2005.


SYLVAIN MARVEAUX (Rennes)


La loi du milieu

Après une longue blessure lors du dernier exercice, Marveaux a explosé cette saison avec le Stade Rennais. Le gaucher, passé par toutes les sélections jeunes en équipe de France, a régalé les Rouge et Noir sur son côté gauche. Ses 10 buts et 5 passes décisives démontrent son efficacité. Seul problème, il y a du monde à son poste chez les Bleus...


YANN M’VILA (Rennes)


La loi du milieu

Le jeune Rennais n'a fait qu'une saison en L1. Mais pour une première saison, il a étonné son monde. L'un des piliers de l'équipe de France des moins 19 ans, qui a échoué en demi-finale de l'Euro en juillet dernier, a chamboulé la hiérarchie dans l'entrejeu rennais pour devenir un titulaire indiscutable grâce à son abattage à la récupération et sa qualité de relance. Domenech pourrait tenter un pari pour l'avenir avec un joueur nommé dans la catégorie meilleur espoir de L1.


RIO MAVUBA (Lille)


La loi du milieu

Il est loin le temps du naufrage face à l'Eire en 2004. Depuis, après un passage à Villarreal, Rio Mavuba a pris du galon à Lille. Absent depuis le 8 mars 2007 et un match amical face à l'Autriche (1-0), il a mûri. Plus solide et régulier, le capitaine du LOSC a toujours reçu des préconvocations sans pour autant faire partie du groupe. A 26 ans, le beau parcours du club nordiste peut-il lui permettre de franchir la dernière marche qui l'éloigne encore de l'Afrique du Sud ?


CHARLES N'ZOGBIA (Wigan)


La loi du milieu

Parti très tôt en Premier League, Charles N'Zogbia s'est fait un nom dans le Royaume. Et cette saison, il a explosé. S'il a débuté sa carrière en tant qu'arrière gauche, il a enchaîné les bonnes performances au poste de milieu offensif à Wigan où il a débarqué cet été de Newcastle. Ses prestations (5 buts) lui ont permis de taper dans l'oeil d'Arsenal selon la presse anglaise mais aussi de Fabio Capello qui songerait à lui pour la sélection anglaise. Une hypothèse possible puisqu'il réside en Angleterre depuis cinq ans et n'a jamais été appelé avec les Bleus. La concurrence à gauche chez les Tricolores ne devrait pas changer la donne…


MAXIME GONALONS (Lyon)


La loi du milieu

La surprise du chef ? Le Lyonnais pourrait bien surprendre tout le monde. Auteur d'une saison solide en L1 et en Ligue des Champions, Gonalons s'est imposé dans l'entrejeu de son club formateur grâce à son énorme abattage. Sa trajectoire est ascendante. Sa progression fulgurante. Mais Domenech a déjà démontré qu'il n'hésitait pas à faire confiance aux jeunes pousses. Alors, pourquoi pas lui ?