Dans l'actualité récente

Louis Nicollin suspendu 2 mois à Montpellier

Voir le site Téléfoot

Les excuses de Nicollin
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2010-12-14T10:59:00.000Z, mis à jour 2010-12-14T10:59:00.000Z

Louis Nicollin est suspendu de son activité de président de Montpellier pendant 2 mois. Le Conseil National de l'éthique lui reproche la grossièreté de ses propos lors d'une conférence de presse après la 14ème journée de Ligue 1, mais sanctionne peut-être aussi sa désinvolture : se sachant convoqué pour telle broutille, le président de Montpellier avait qualifié de " clowns " ses futurs juges.

Louis Nicollin a tenu des propos « grossiers » qui méritent, selon le Conseil National de l'éthique, 2 mois de suspension d'activité. Le président de Montpellier ne bronche pas malgré la surprenante décision.



Louis Nicollin, le Président de Montpellier, sera privé d'activité pendant 2 mois. Une décision imposée par le Conseil National de l'éthique pour ses propos jugés « grossiers » après le match contre Nice (14ème journée) et pour son attitude méprisante avant sa convocation devant le conseil.



Le 20 novembre dernier, « Loulou » Nicollin avait fait comprendre son mépris pour les observateurs critiquant le niveau de la Ligue 1. Plus tard, après avoir lâché cette phrase qui rappelle une réplique du film La Cité de la Peur, le président du MHSC avait qualifié de « clowns » les membres du CNE.


Figure emblématique du club héraultais, Louis Nicollin écope d'une sanction bien sévère, pour une simple vulgarité de la langage. Ces propos à l'égard de Benoît Pedretti la saison dernière étaient plus durs ; mais avaient été pourtant punis d'une sanction équivalente de 2 mois.


Si Louis Nicollin s'étonne d'une telle sanction, tout comme Jean-Michel Aulas qui a plutôt trouvé amusants ses propos, le président de Montpellier a cependant promis, chez RMC, de « faire gaffe ».