Lucho et l'OM, la fin d'une l'histoire d'amour ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-07-21T09:45:00.000Z, mis à jour 2011-07-21T09:52:15.000Z

Arrivé à Marseille pour une somme record (18 millions d'euros), Lucho Gonzalez était devenu le chouchou des supporters de l'OM. Il tiendrait aujourd'hui fermement à quitter le club.

C'est le feuilleton de l'été à Marseille et il concerne le départ d'une star de l'OM. Symbole peut être de la nouvelle rigueur exigée par l'actionnaire Margarita Louis-Dreyfus et le président Vincent Labrune.

Arrivé en provenance de Porto il y a 2 ans pour 18 millions d'euros (et quelques 6 millions de bonus éventuels), Lucho Gonzalez est d'abord le transfert le plus onéreux de l'histoire du club Marseillais. Durant la première partie de la saison, il est gêné par les blessures et durement critiqué dans des médias qui critiquent alors son jeu atypique. De retour en pleine forme, il porte pourtant l'OM dans le sprint final, terminant même meilleur passeur du championnat. Et champion de France.

Lors des célébrations du titre, les supporters de l'OM entonnent régulièrement leur nouvel air préféré : « Ohé, Ohé, Ohé, Lucho, Lucho... ». Un chant inspiré de celui que les argentins consacraient à leur idole (et celle de Lucho), Diego Maradona. Didier Deschamps est lui aussi sous le charme de son milieu, à la technique fine et l'humilité profonde. Après avoir été le premier capitaine étranger de l'histoire de Porto, il semble nouer le même genre de relation avec l'OM. Mais...


Mais sa deuxième saison est bien plus moyenne. Malgré des statistiques correctes, il ne parvient pas à mettre l'OM sur les rails, et le club finit par perdre son titre au profit de Lille. Pour ne rien arranger, son domicile Aixois est cambriolé au printemps, lui et sa famille étant tenus en joue par un fusil à pompe. Traumatisé, il réalise une fin de saison très timide, et demande à quitter le club en fin de saison. Problème : les offres ne se bousculent pas. Seul Malaga a transmis une offre, jugée très insuffisante par l'OM (6 millions d'euros).

Deschamps ne veut pas revivre l'intersaison 2010, où il avait perdu un de ses meilleurs joueurs (Niang) en fin de mercato, et il a imposé une date limite, au-delà de laquelle un départ était exclu : le 15 juillet. Près d'une semaine après, la situation n'a pourtant pas changé. D'après L'Equipe, le joueur aurait bien décidé de quitter le club, et ne compte absolument pas revenir sur sa décision. Un clash qui semblait pourtant improbable compte tenu de la personnalité de L'Argentin et de sa relation avec « DD ».

Nul ne sait encore comment le club parviendra à gérer ce dossier épineux, même si un départ de son meneur de jeu semble presque inévitable. L'OM est décidément un club à part...