Lyon abat son carré d'as

Voir le site Téléfoot

Lyon abat son carré d'as
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-21T18:54:05.000Z, mis à jour 2010-04-21T18:54:05.000Z

Depuis le début de sa campagne européenne, Lyon a construit ses succès sur quatre hommes clés, un par ligne : Hugo Lloris, Jérémy Toulalan, qui évoluera en défense, Miralem Pjanic et Lisandro Lopez. Zoom sur les 4 fantastiques de l'OL avec un éclairage particulier de nos confrères allemands.

HUGO LLORIS :


Soyons clair, si Lyon a atteint la première demi-finale de son histoire en Ligue des Champions, il le doit en grande partie à son gardien de but. Face à Liverpool, Madrid et Bordeaux, il a écoeuré quelques grands noms du foot européen. Sa parade sur la tête de Wendel en toute fin de rencontre à Chaban-Delmas a propulsé les Lyonnais dans le dernier carré. Cette saison, il est, avec Lisandro, l'individualité qui ressort du collectif des Gones. Ce joueur de classe mondial qui fait d'une belle formation, une grande équipe.


L'avis d'eurosport.de : Lloris est définitivement l'étoile montante du collectif lyonnais. Il a des réflexes brillants et se montre impressionnant sur la ligne. Sa seule faiblesse pourrait venir de son manque d'expérience à ce niveau. Et il n'est pas très rassurant lorsqu'il doit couvrir sa défense et sortir de son but. S'il a le cran de rester à Lyon et de ne pas céder aux sirènes des grands clubs européens, il continuera à progresser.


JEREMY TOULALAN :


Il jouera une nouvelle fois le pompier de service dans l'axe de la défense lyonnaise en l'absence de Boumsong et Bodmer. Son volume de jeu lui permet de tenir n'importe quel rôle au sein du dispositif défensif de Puel. Maillon essentiel à la fois courroie de transmission et guerrier infatigable. Son placement et son sens de l'anticipation, qui le rendent particulièrement efficace au milieu, sont également des atouts pour jouer en charnière centrale. Mais les qualités de l'ancien Nantais ne s'arrêtent pas là. Agressif dans les duels, doté d'un gabarit intéressant (1m84, 77 kg) à défaut d'être impressionnant, le joueur de 26 ans a montré qu'il avait aussi du répondant dans le domaine aérien, une vertu indispensable pour évoluer en défense centrale. Alors que sa relance peut faire des merveilles.


L'avis d'eurosport.de : Nous ne l'avons pas beaucoup vu jouer. Tout ce que nous savons c'est que c'est un joueur très technique bien qu'il joue en défense.


MIRALEM PJANIC :


Lyon abat son carré d'as

Quatre buts et trois passes décisives, Miralem Pjanic est tout simplement le Lyonnais le plus décisif en Ligue des Champions. Pourtant, le Bosniaque est parfois sacrifié sur l'autel de la rigueur défensive au profit d'un récupérateur. Ce pourrait être le cas à Munich. Il n'en reste pas moins celui qui détient une grande partie des solutions offensives entre ses pieds. Aussi bien dans le jeu que sur coups de pied arrêtés. Son début de carrière restera évidemment marqué par son but à Madrid qui a permis à l'OL de signer le plus grand exploit de son histoire.


L'avis d'eurosport.de : Tout ce que nous savons, c'est qu'il a marqué à Madrid.


LISANDRO LOPEZ :


Un temps annoncé incertain, l'Argentin tiendra bien sa place à l'Allianz Arena. Une première bonne nouvelle pour Lyon car la double confrontation face à Bordeaux en quart de finale a démontré une chose : il existe un Lyon avec et un Lyon sans Lisandro. Au retour face à la suspension de son buteur, Puel avait choisi de titulariser Bafétimbi Gomis. Malgré toute la bonne volonté de "Bafé", l'ancien Stéphanois a souffert de la comparaison et l'OL n'a pas existé offensivement. C'est dire l'apport de l'Argentin aussi bien offensivement, auteur d'un doublé à l'aller face aux Girondins, que défensivement. Car c'est bien lui qui donne le la en terme d'engagement.


L'avis d'eurosport.de : Un excellent buteur, ultra-complet. Il est l'un des joueurs dont la défense munichoise se soucie le plus. L'Argentin va très vite et n'a pas besoin de beaucoup d'occasion pour marquer.


Lyon abat son carré d'as